En vitrine

n° 95hiver 2014 Rions ensemble : l'humour à l'école

 

Editorial

Dossier - "Rions ensemble : l'humour à l'école"

    Dossier - "Rions ensemble : l'humour à l'école"

    • Le grand détournement (Clémentine MÉLOIS)
      Le grand détournement (Clémentine MÉLOIS)
      Le travail dont il est question ici est à (re)découvrir sur http://blended.fr/art/lis-tes-ratures/ ou https://www.facebook.com/Clementine.Melois
      Acheter le document
    • Forte de son expérience sur le site www.ipagination.com, un site communautaire dédié à l'écriture et aux auteurs, l'équipe d'iPagination a souhaité en élargir le principe aux enfants notamment dans un cadre scolaire.
      Acheter le document
    • Chut, on écrit ! (Guy HERBAUT, Samuel TURSIN)
      Chut, on écrit ! (Guy HERBAUT, Samuel TURSIN)
      Ce sont nos parcours professionnels et nos centres d'intérêts personnels qui nous ont réunis. Aujourd'hui, c'est la complicité professionnelle que nous avons construite par le travail et la réussite des modalités mises en place pour améliorer l'implication des élèves qui nous conduisent à réitérer notre expérimentation. Depuis cinq ans et pour la troisième fois, nous mettons en oeuvre pour nos élèves une correspondance ; les uns sont des collégiens, les autres des adultes qui fréquentent l'école de la maison d'arrêt d'un établissement pénitentiaire1 du Nord-Pas-de-Calais.
      Acheter le document
    • L'envol du faisan (Lionel SEPPOLONI)
      L'envol du faisan (Lionel SEPPOLONI)
      Professeur de lettres amoureux d'une poésie ample et respirante qui fait la part belle au monde extérieur autant qu'aux mots, j'anime depuis un certain nombre d'années des ateliers de découverte du haïku, cette forme brève d'origine japonaise aujourd'hui pratiquée dans le monde entier1, et dont les bienfaits me semblent à peu près infinis... Je puise dans ces moments d'échange pendant lesquels le rire est souvent au rendez-vous ("sans humour, point de haïku...", asséné-je souvent) une joie que je crois être communicative. J'aimerais cependant dans les lignes qui suivent interroger le rapport, (…)
      Acheter le document
    • Les nouveaux programmes de français de 2008 accordent peu d'importance au dessin de presse. On peut en trouver une mention dans le programme de 4e1 : "L'étude peut porter sur le thème de la critique sociale, qui est approfondi en 3e, à travers la caricature, le dessin d'humour ou le dessin de presse" mais le dessin de presse disparaît dans les documents d'accompagnement pour la classe de 3e où est proposée une séquence sur le dessin d'humour (voir encadré).
      Acheter le document
    • C'est souvent en classe de 4e, lors de la seconde année du cycle central du collège, que se manifeste l'inappétence scolaire. Et c'est aussi dans cette classe qu'on demande aux élèves d'adopter une attitude plus mature face aux savoirs et aux savoir-faire. C'est à partir de ce double constat qu'est né notre projet "Journaux du passé". Nous voulions permettre à deux classes d'élèves de 4e sans option de "s'affirmer positivement", selon notre projet d'établissement, et surtout de concentrer leur énergie autour d'un objectif fédérateur.
      Acheter le document
    • La parodie au cinéma (Guillaume DEHEUVELS)
      La parodie au cinéma (Guillaume DEHEUVELS)
      Il est particulièrement intéressant de passer par le détour du cinéma pour essayer de faire comprendre aux élèves les procédés de la parodie littéraire, ainsi que ses liens avec l'humour.
      Acheter le document
    • Des clowns en classe ? Mais que font-ils là ? (Yves BERTHOLET, Claude GACHET)
      Des clowns en classe ? Mais que font-ils là ? (Yves BERTHOLET, Claude GACHET)
      "Comment j'ai détesté les maths" est le titre d'un film sorti en décembre 2013, film qui d'ailleurs a connu un certain succès. Ce fut l'occasion pour de nombreuses personnes de dire dans les médias combien elles ont souffert avec les maths.
      Acheter le document

    Dossier - "Rions ensemble : l'humour à l'école"

    • Enseigner avec et par le rire (Jean-louis DUFAYS)
      Enseigner avec et par le rire (Jean-louis DUFAYS)
      Bien sûr, l'école n'a pas pour finalité première d'amuser les élèves : l'apprentissage comporte une part de sérieux, d'effort, qui se marie mal a priori avec la légèreté du rire(*). Et pourtant, qui contestera, d'une part, que le rire soit un indice sûr de maitrise de certains savoirs - car on ne rit que de ce qu'on a compris - et, d'autre part, que l'on intègre beaucoup plus facilement ceux qui nous sont communiqués avec humour ? Peut-on ignorer, en outre, que l'on s'attache plus volontiers aux personnes qui nous font rire ? S'il en est ainsi, les enseignants ne gagneraient-ils pas à s'interr (…)
      Acheter le document
    • Des sourires et des hommes (Jean-charles BERTHET)
      Des sourires et des hommes (Jean-charles BERTHET)
      L'humour et le rire ou le sourire, qui en découlent, supposent une connaissance fine de la langue et des codes culturels. Rire d'une plaisanterie ou faire un trait d'esprit dans une langue (étrangère) passe ordinairement pour l'indice de la maîtrise de cette langue. Au rebours, manquer d'humour est un des opprobres de notre temps. Malheur alors à celui qui ne rit pas ou rit en décalage, faute de comprendre les sous-entendus ! Il se voit exclu du camp des rieurs et aussi coupé de tout un pan d'un champ culturel donné. Par le biais du rire et de l'humour, on rejoint le champ et les problématique (…)
      Acheter le document
    • 10 coups de coeur (Françoise SILVESTRE)
      10 coups de coeur (Françoise SILVESTRE)
      Dix coups de coeur pour illustrer cette pensée de Jean-Loup Chiflet (On ne badine pas avec l'humour : de l'humour et sa nécessité, Mots & Cie, 2001) qui affirme "que l'humour est léger, mais qu'il n'est pas à prendre à la légère ; qu'il est plaisant, mais que ce n'est pas une plaisanterie ; qu'il est futile, mais qu'il n'est pas frivole". Au-delà d'un titre cité, c'est parfois tout l'univers d'un auteur qui a retenu notre attention.
      Acheter le document

Actualité du livre