Notas de lectura
L'école française et l'occitan. Le sourd et le bègue
Philippe Martel.
Presses Universitaires de la Méditerranée, collection " Études occitanes ", Université Paul-Valéry, 2007, préface de Robert Lafont.
" Le français sera seul en usage dans l'école ".

Cet alexandrin boiteux, article 14 du règlement type des écoles de Jules Ferry, décrétait, sans le dire ouvertement, l'exclusion totale des langues de France, dont l'occitan. Et pourtant, plus d'un siècle plus tard, et après des décennies de revendications, ces langues ont une (toute petite) place dans le système éducatif français. Les articles ici réunis analysent certains épisodes de cette histoire depuis le XIXe siècle. Ils n'affirment pas (avec fureur) que l'école française a persécuté les langues de France, car tous les maîtres n'ont pas été forcément répressifs. Ils n'affirment pas davantage (avec attendrissement) que les hussards de la République, épris de local et amoureux de leur petite patrie, n'ont rien fait contre les langues de France, qui auraient donc décliné toutes seules, car ce n'est pas si simple. Et c'est de la complexité et des contradictions de tout un processus que cet ouvrage essaye de rendre compte, à partir du cas occitan.

Le livre regroupe sept articles historiques de Philippe Martel paru depuis plus de vingt ans, dispersés à travers revues et actes de colloques, la plupart du temps difficiles à trouver. On connaît le sérieux scientifique de Philippe Martel, que son humour sait mettre agréablement à la portée de tous. Les analyses regroupées, ainsi que les dates et les faits historiques seront précieux pour plus d'un. Le recueil des articles est heureusement complété d'une série de notices présentant les principaux personnages nommés dans l'ouvrage.

Marie-Jeanne Verny.

Lenga e país d'òc, n°47, page 89 (12/2007)
Lenga e país d'òc - L'école française et l'occitan. Le sourd et le bègue