Notas de lectura
Béziers, ville occitane ?
Sous la direction de Carmen Alen-Garabato.

Actes des rencontres tenues à Béziers au Centre Du Gesclin (Université Paul Valéry, Montpellier III) le 18 novembre 2006, organisées par URBI (Université et Recherche en Biterrois).

Ces rencontres ont permis de confronter plusieurs approches de la question de l'identité occitane de la ville de Béziers. Le passé littéraire a d'abord été interrogé comme expression d'une identité plus ou moins affichée. Si chez les troubadours de Béziers l'identité biterroise tient, selon Gérard Gouiran à un certain style "bourgeois" plus qu'à une thématique particulière, l'occitanité est partie constitutive, au XVIIe siècle, de la production originale du "Théâtre des Caritats" que Philippe Gardy évoque dans son contexte et dans ses significations emblématiques. Au XIXe siècle, de la fondation de la Société archéologique au Félibrige évoqués par Claire Torreilles et Philippe Martel, Béziers est en Languedoc un pôle actif de la renaissance de la langue et de la culture occitanes (on disait alors "languedociennes" ou "méridionales").

Mais la place de Béziers dans la mémoire occitane tient essentiellement à cette journée historique du 22 juillet 1209, une de ces journées qui "ont fait la France" et dont Michel de Roquebert fait en seize points une "autopsie" précise et critique...

La période contemporaine est interrogée enfin, de la création du CIDO et de la maison de disques Ventadorn à l'invention des Calandretas, par Denis Mallet, Annie Zerby-Cros et Patrice Baccou. Il revient à Carmen Alen-Garabato et Henri Boyer de mener une approche sociolinguistique en analysant les dénominations identitaires de certaines entreprises ou les événements forts de la vie de la cité comme la "féria" où l'identité occitane croise l'affirmation d'hispanité.

Les diverses études et témoignages que rassemblent les actes de ce colloque sont tout le contraire d'une affirmation d'identité locale. Il s'agit bien plutôt de la mise en perspective historique et critique des marques d'identité qu'une ville, au cours de son histoire, a pu produire en fonction de l'image d'elle que ses élites ont voulu et veulent, plus ou moins consciemment, en donner. La démarche est des plus fécondes.

Claire Torreilles.

Lenga e país d'òc, n°47, page 88 (12/2007)
Lenga e país d'òc - Béziers, ville occitane ?