Notas de lectura
La standardisation pluricentriste de l'occitan. Nouvel enjeu sociolinguistique, développement du lexique et de la morphologie
Domergue Sumien.
Publications de l'Association internationale d'études occitanes, Brepols, Belgique, 2006.

Je dirai d'entrée que je ne porterai pas sur cet ouvrage un regard de linguiste : telle n'est pas ma formation, et je fais confiance sur ce point au jury de la thèse de Domergue Sumien, qui a souligné la qualité scientifique de son travail, ainsi qu'à l'Association Internationale d'Études Occitanes qui en a décidé aussitôt la publication.

Je me placerai comme enseignante d'occitan - langue et littérature - confrontée à la double exigence d'enseigner une langue dont on admet communément "l'unité dans la diversité". Une fois cet axiome posé, qui a valeur autant idéologique que scientifique, tout enseignant d'occitan sait bien que les choses ne sont pas si simples... Celui-ci est en possession lui-même, la plupart du temps, à une langue réapprise, souvent de bric et de broc, entre bribes d'héritage reçu depuis son milieu d'origine, lectures diverses, et études suivies. Et il se trouve ainsi, pour peu qu'il fasse preuve d'honnêteté intellectuelle, confronté tout au long de sa carrière au doute méthodique et aux interrogations difficiles. Par ailleurs, il peut être amené, et c'est souvent le cas, à enseigner dans des lieux dont la forme de langue est souvent très différente de celle qu'il connaît le mieux. Les outils à sa disposition existent, certes, dont il conviendrait peut-être - et je lance ici un appel aux lecteurs de Lenga e país d'òc - de dresser un inventaire bibliographique sélectif et raisonné, tant ils sont éclectiques et dispersés. En dehors du récent manuel Òc-ben !, rien n'existe réellement qui soit assez synthétique pour donner à l'enseignant, et au-delà à l'élève ou l'étudiant curieux un aperçu en situation de ce que Domergue Sumien appelle : "la standardisation pluricentriste de l'occitan". Et l'occitaniste, souvent lui-même enseignant est face à l'incertitude entre deux attitudes également nocives :

  • la standardisation totale de la langue qui en tuerait toutes les variétés expressives, encore bien vivantes à travers les locuteurs comme à travers l'expression artistique
  • l'hyperlocalisme qui nourrit les replis identitaires, enferme les locuteurs et les élèves dans un univers linguistique étriqué, et les prive de la connaissance de tout ce qui n'est pas écrit dans leur forme de parler.

C'est entre ces deux écueils que se place le travail de Domergue Sumien, dont je me reprendrai ici les éléments qui le décrivent dans la quatrième de couverture, ainsi que l'appréciation finale, que je fais mienne : "Ce livre applique en occitan les acquis de [la] recherche internationale, qui a déjà bénéficié à de nombreuses langues dans le monde. Il explore la "planification linguistique", qui concerne la forme de la langue (corpus) et ses fonctions sociales (statut).

Il en résulte la proposition de développer un occitan standard - ou "occitan larg" - qui se décline en sept variétés régionales, étroitement coordonnées : gascon, limousin, auvergnat, vivaro-alpin, provençal général, niçois et languedocien.

La première partie analyse les enjeux sociaux, les mythes de la diglossie et les travaux antérieurs de codification. La deuxième partie explore les ressources du diasystème (correspondances entre les dialectes). La troisième expose les principes de l'élaboration des dictionnaires, de la codification et du complètement (néologismes, formation savante, emprunts).

La dernière partie détaille plusieurs applications concrètes : formes grammaticales, lexique de base, noms propres, féminisation des noms de métier, abréviations et terminologie.

Cet ouvrage comble un vide dans les études occitanes : il apporte une réponse claire et systématique à des questions normatives qui étaient jusque là bien complexes. Désormais, l'occitan bénéficie d'un instrument très concret au service de son développement formel, comme il se doit dans une langue moderne et ambitieuse.

Marie-Jeanne Verny.

Lenga e país d'òc, n°47, page 87 (12/2007)
Lenga e país d'òc - La standardisation pluricentriste de l'occitan. Nouvel enjeu sociolinguistique, développement du lexique et de la morphologie