Camins de la critica

Una antologia de poëtas walons

Robert Lafont

Maurici Piron m'escriu que l'idèa d'una antologia de poësia walona modèrna i foguèt donada per P-L Berthaud i rescontres occitanò-walons de Liège i a quauquis ans. Ara qu'a capitat de faire publicar son libre a Paris d'un biais fòrça important1, nos es un plaser de lo ne felicitar. L'afrairament dis Occitans e di Walons au nivèu de la creacion literària es una causa ben assetada, coma o mòstra la collaboracion nòstra a la revista universitària Marche Romane, e lo recuelh de Maquet e Espieu paregut en cò de Seghers. Es permés uei de se demandar perqué. D'efiech li Walons son pas sostenguts coma nosautres per una tradicion ufanosa de uech sègles e per una autonomia de sa lenga a respiech dau francés. Li parlars walons que son ortografia es fonetica purament e que semblan d'acceptar l'epitèta de "patois" (verai en Belgica l'epitèta es pas tan menaçosa coma en França) son una varietat dau francés d'oïl. Son usatge es adonc fondat primier sus de motius d'estacament au terrador, motius fòrça actius dins un país ont se deu comptar amb la "concurréncia" flamenga. Mai sus aquela basa i a vint ans que de renovaments pariers i nòstres se son avastats. S'es abandonat lo provincialisme d'escritura e la posicion polemica di Walons de nòstre generacion es, fins dins li termes, la posicion dis òmes que faguèron Òc. Citem la prefàcia de Piron :

"Durant l'entre-deux-guerres, quelque chose a bougé qui a finalement engagé la poésie wallonne dans des voies inattendues, au terme desquelles elle se situe à un niveau esthétique et humain qu'elle n'avait pas encore atteint... C'est que, au fur et à mesure que les genres oraux se dévaluent, la poésie wallonne qui compte tend à devenir un poésie de style."

E Piron tempta una analisi de la poesia que se ditz un pauc tròp facilament intellectuala. En quauqui regas escriu aquí de causas essencialas que se pòdon aplicar tanben au cas occitan, sus l'ermetisme "ou, ce qu'à défaut d'un terme plus approprié, il me faut bien appeler de la sorte", sus la poesia d'inspiracion sociala :

"L'émotion ne chante donc plus comme au beau temps du lyrisme sentimental d'entre Defrecheux et Mignolet. Ou si elle chante, si elle accepte d'épouser les grands élans oratoires, ce n'est plus pour célébrer les aventures du coeur mais pour sortir du 'moi' à la rencontre des autres hommes."

E fin finala sus l'excusa essenciala d'una literatura en una lenga amenaçada :

"On peut se demander si une littérature dialectale n'est pas une expression d'humanité et de beauté, c'est-à-dire une littérature tout simplement. Une langue qui devient désuète comme moyen de communication a encore une chance, tant qu'elle demeure comprise, d'être efficace comme instrument de création. Et je trouve beau que ce soit au moment où il a du plomb dans l'aile que le wallon prenne son essor le plus haut."

Tot aquò son un expausat di motius. La realitat di poèmas, es coma ? Podèm dire a nòstris amics walons e a Maurice Piron que se tot es pas dins aquela antologia d'una meteissa pasta, i avèm trobat benlèu cinc o sièis poëmas que son di mai bèus e di mai importants qu'agam legits dempuèi una brava passa. La literatura walona tirassa benlèu encara un pauc coma nosautres, un passiu que que se'n diga, mai es sauva d'un mau que d'autri l'an, la lassiera. Adonc que lis Occitans legigan li Walons. Nòstra poësia i ganharà segur !

(1) Maurice Piron, Poètes Wallons d'aujourd'hui, collection "UNESCO, Gallimard", 1961.

Source : Òc, n° 220-221, abriu-setembre de 1961. p. 74-75

Lenga e país d'òc, n°50, page 127 (04/2011)
Lenga e país d'òc - Una antologia de poëtas walons