Notes de lecture

Martha Jane Cannary
Matthieu Blanchin et Christian Perrissin.
Futuropolis, 2008

Biographie dessinée d'une des héroïnes les plus célèbres des Etats-Unis, cet album présente la destinée hors du commun de Calamity Jane. Martha Jane Cannary décide, à la fin du XIXe, de partir, seule, à l'aventure, alors que sa condition de femme aurait dû la cantonner dans le rôle traditionnel de grande soeur, d'épouse et de mère. Elle quitte sa famille à l'age de seize ans et traverse l'ouest américain, encore terre de colonisation, périlleux à cause du froid, de la neige, des loups, des ours et des hommes... Pour survivre, elle doit cacher sa féminité, se travestir (elle sacrifie sa chevelure, porte des vêtements masculins) et se comporter en homme (elle travaille comme trappeur, conducteur d'attelages de boeufs et de mules).

Martha Jane ne semble à sa place ni dans le milieu où elle vit (elle n'est pas faite pour la vie de fermière), ni dans sa famille (même si elle doit s'occuper, très jeune, de ses frères et soeurs, elle ne veut pas demeurer mère au foyer), ni dans sa situation de femme (elle refuse la condition féminine de son époque mais pour bénéficier d'une certaine indépendance, elle est obligée de se travestir en homme pour exercer des "métiers d'hommes "). Elle n'apparait pas comme la Calamity Jane de la légende, mais plutôt comme une jeune fille qui veut s'affirmer, connait la peur, recherche du soutien et doit se battre pour survivre.

Le récit est construit selon le point de vue de l'héroïne. L'album comporte de nombreux récitatifs qui précisent le contexte historique, commentent l'action sans la ralentir, lui apportant au contraire fluidité et continuité.

Le dessin qui peut sembler stylisé ou schématique met bien en valeur le récit, en renforce la lisibilité, participe au dynamisme de l'ensemble. Le dessinateur utilise des aplats de noir, de petits traits plus ou moins denses pour donner du volume et du relief ; d'autre part, la couleur sépia uniforme donne une impression de vieilles photographies du plus bel effet. Même si la vision de la conquête de l'ouest peut sembler partielle voire partiale, combien plaisante et agréable est la vision de la vie de Calamity Jane dans cet album dont une suite est annoncée.

Gérard Belle-Pérat.

Lire au lycée professionnel, n°57, page 79 (11/2008)

Lire au lycée professionnel - Martha Jane Cannary