Actualité du livre

Notes de lecture

BZRK, tome 1
Michael Grant.
Gallimard jeunesse, 2013, 464 pages

Genre : science-fiction

Dans un futur proche, deux adolescents, Sadie et Noah, sont à la recherche de réponses sur leur passé : l'une sur l'assassinat de sa famille, l'autre sur la démence de son frère. Leur quête les mène dans un monde où la nanotechnologie est au coeur d'une féroce bataille entre ceux qui veulent s'en servir pour asservir l'humanité et ceux qui veulent la sauver...

Il s'agit du 1er tome d'une trilogie entre polar et science-fiction, et dont le nom vient de "berzerk", qui en anglais signifie "fou furieux" ou "disjoncté". Une intrigue aux multiples rebondissements, pleine d'action et d'hémoglobine, à conseiller aux bons lecteurs férus de SF.

Virginie Crambuer.

Les Couleurs de la liberté
Sylvie Baussier et Pascal Ferrier.
Oskar Éditeur, 2014, 242 pages

Genre : fantastique

Sheridan est un monde fantastique où la couleur du "collien", membrane autour du cou, reflète la personnalité de chacun. Deux soeurs, Juliaca et Sofia, sont décidées à sauver leur jeune frère Ouro : son "collien" est brun, couleur interdite car il symbolise une personnalité dangereuse pour la communauté. Il risque l'emprisonnement à vie. Tous trois partent alors en Valtavie, un pays voisin, et y font la connaissance de Cascavel, un jeune homme lui aussi banni de la société...

Une histoire originale, mêlant fantastique, aventure et quête identitaire, et qui prône la tolérance face aux différences.

Virginie Crambuer.

Dis-moi qu'il y a un ouragan
Fabrice Emont.
Gallimard, 2014

Léa vient d'emménager à "Zombiville". Elle a quitté la ville pour la campagne, a changé d'établissement et doit tout recommencer à zéro et notamment se refaire des amis et une réputation. D'ailleurs, ça attaque très fort : dès les premiers jours, elle doit former un groupe de travail en audiovisuel et réaliser un court métrage avec un téléphone portable. Et elle se retrouve dans un groupe pour le moins hétéroclite : Moussa, zen protecteur, le premier à lui avoir adressé la parole, Quentin, aussi appelé le vampire, Pauline, à la voix divine, et Jennifer, la star, et sa rivale toute désignée.

Très rapidement, on se rend compte qu'il s'est passé quelque chose dans son ancien établissement. Ce secret, on ne va le découvrir que dans les soixante dernières pages. Entre temps, elle aura eu le temps de connaître les membres de son groupe, de les apprécier, les détester, aimer, pleurer.

C'est un roman d'amitié, écrit de manière à toucher directement les adolescents. Il s'agit du premier roman de l'auteur.

Sandra Eudine.

Janusz Korczak, la république des enfants
Roland Causse.
Oskar Éditeur, 2013, 148 pages

Niveau : 4e, 3e et LP

Une biographie romancée de Janusz Korczak, pseudonyme de Henryk Goldszmit, médecin humaniste mais aussi romancier et essayiste. La préoccupation de sa vie entière : les enfants. Comment les instruire sans les ennuyer ? Comment les sortir de la misère ? Comment aider les orphelins ? Il devient le médecin du peuple, entièrement dévoué à la cause des enfants délaissés et des pauvres.

Et, à travers cette biographie, c'est l'Histoire qui défile : la guerre de 14-18, la guerre de 39-45 avec la Shoah et les camps. Et toutes les horreurs que cela provoque : le 4 août 1942, Korczak et 200 orphelins sont enfermés dans un wagon, emmenés à Treblinka et assassinés.

Une biographie écrite au présent, très accessible et facile à lire car l'auteur fait de cet homme un vrai héros de roman.

Catherine Bergeron.

Le Jour où le diable m'a trouvée
April Genevieve Tucholke.
Hachette, 2014, 336 pages

Freddie, la grand-mère de Violet l'a toujours été mise en garde contre le diable. Celui-ci pourrait-il avoir l'apparence de River West, ce beau jeune homme au passé mystérieux ? Car des phénomènes étranges se produisent depuis son arrivée. Violet, aveuglée par son charme, perd toute lucidité...

Un roman fantastique, agréable à lire, plein de suspense et de rebondissements jusqu'à la fin. À conseiller notamment aux fans de Twilight. La suite de ce roman doit paraître prochainement.

Virginie Crambuer.

Le Passage du Diable
Anne Fine.
L'École des Loisirs, 2014, 306 pages

Daniel Cunningham a vécu à l'écart du monde, enfermé par sa propre mère qui le déclarait malade, avec des livres pour seule compagnie. Lorsque des voisins inquiets le sortent de cette situation, le jeune homme découvre que sa vie n'a été construite que sur un tissu de mensonges. Le seul souvenir que Daniel garde de sa vie d'avant est la maison de poupée de sa mère. Mais ce jouet en apparence innocent va se révéler porteur de sombres secrets.

Nous voyons l'histoire se dérouler à travers les yeux de Daniel, adolescent découvrant complètement le monde. Ses interactions avec sa famille d'accueil sont particulièrement riches et intéressantes à suivre. L'histoire tient cependant plus du roman initiatique sur la quête de ses origines que du roman fantastique. Cet aspect reste assez survolé, l'auteur n'exploitant pas vraiment la trame de la maison de poupée maléfique alors que le résumé et la couverture peuvent laisser penser qu'il s'agit d'un roman angoissant. Le style assez littéraire pourra rebuter certains élèves mais ravira les lecteurs plus aguerris.

Catherine Arnaud.

Pierre, feuille, ciseaux
Catherine Kalengula.
Hachette, 2013, 294 pages

Alice, une jeune parisienne, perd ses parents au moment de passer le bac. S'ensuit alors pour elle une période de déprime. Hébergée par sa grand-mère à Oxford, elle a du mal à reprendre goût au quotidien et à surmonter sa douleur. Une panne d'ascenseur avec un jeune homme Shane va redonner un sens à sa vie...

Roman plaisant très structuré en 20 chapitres simples qui renvoient soit sur l'histoire de Shane, soit sur celle d'Alice avec un épilogue décalé un an plus tard. Le titre prend toute sa place quand on découvre l'allusion au célèbre jeu. Les personnages possèdent de nombreuses caractéristiques des adolescents actuels, ce qui donne de la crédibilité à leurs problématiques et à leurs aventures même si on peut regretter l'accumulation des clichés. De vrais mots, crus mais non vulgaires pour évoquer l'émotion et la tendresse d'une rencontre amoureuse. Un roman facile à mettre dans tous les cartables de lycéens.

Chantal Manquat-Rey.

Le Sens de l'honneur
Roland Godel.
Oskar Éditeur, 2014, 88 pages

Niveau : 4e, 3e et LP

Un petit livre d'une grande force qu'on ne peut lâcher une fois commencé.

C'est l'autopsie d'un drame de la vie ordinaire. Des ados, garçons et filles au lycée. Ils sont 4 : frère, soeur, amis, amoureux, amoureuse, ennemi(e)s... Bref, une vie qui ressemble aux autres... et pourtant, la jalousie, la haine, l'intolérance, l'amour et le sens de l'honneur vont faire basculer ce quotidien dans l'horreur.

Un uppercut trop violent et l'une d'entre eux est KO pour toujours.

Le récit croise les regards, les histoires et donnent la parole à chacun, victime, témoins, accusé... et on se rend compte que tout n'est pas si simple et qu'il faut éviter de juger et condamner trop rapidement.

Catherine Bergeron.

Sixtine
Caroline Vermalle.
Hachette, 2013, 368 pages

Une jeune femme est retrouvée emmurée vivante dans une salle cachée de la pyramide de Khéops. À côté d'elle gît le corps sans vie de son mari, milliardaire épousé quelques temps plus tôt, entouré de fleurs de lotus bleu. Comment ces deux touristes se sont-ils retrouvés là ? Qui cherche à les faire taire et pourquoi ?

Ce roman nous entraîne aux quatre coins du globe à la recherche de la vérité sur cette sombre affaire. L'histoire comporte deux trames principales : celles de la mort du milliardaire Seth Pryce sur laquelle sa jeune veuve va enquêter mais également celle du trafic d'antiquités égyptiennes. Beaucoup de personnages peuplent la narration et il est parfois difficile de les suivre tous. Le contexte difficile en Égypte est assez bien décrit - les évènements de la place Tarhir - et l'ensemble du livre est très bien documenté. L'écriture est calibrée pour le cinéma, Caroline Vermalle nous projette sans difficulté dans les décors qu'elle imagine. Une lecture qui devrait plaire à tous les amateurs de romans policier et d'aventure.

Catherine Arnaud.

Squat 200
Claire Mazard.
Oskar Éditeur, 2014, 192 pages

Niveau : 4e, 3e et LP

C'est la panique à Paris : des SDF se font assassiner "discrètement" et personne ne s'en préoccupe. Au contraire, les rues de la ville sont placardées de messages odieux comme : "À bas les SDF oisifs ! Soyons écolos, traquons les clodos". Mais le jour où celui qui se fait appeler Barnabé, car dans la rue on choisit un pseudo, découvre que son ami Saint-Jacques est mort aussi dans son box, il décide d'aller voir la commissaire pas comme les autres qui vit sur une péniche... Malgré sa réticence du départ, elle accepte d'ouvrir une enquête. Elle accepte d'autant plus qu'une ado SDF, surnommée "Petite" semble en danger. Qui en veut à ce point à ces sans-abri ?

Des personnages très attachants et émouvants, du suspens, un récit bien rythmé et une enquête vraiment bien menée, sur fond d'internet et de jeux vidéo... Bref, tous les ingrédients d'un bon roman policier avec une chute à laquelle on ne s'attend pas.

Une chronique de la haine ordinaire qui fait réfléchir.

Catherine Bergeron.

Sujet : Tragédie
Elizabeth Laban.
Gallimard, 2014

Au lycée Irving de New York, il y a une tradition pour chacun des internes qui arrivent enfin à leur année de terminale : ils obtiennent une chambre individuelle, mais surtout, le terminale qui l'occupait l'année précédente lui laisse un "cadeau".

Duncan est en terminale, et comme chaque fois qu'il passe le perron de l'école, il lit la maxime "Entre ici pour être et te faire un ami". Cette année toutefois, cette phrase prend tout son sens. L'année dernière s'est très mal terminée et il ne voudrait pas que cela recommence. Et quelle coïncidence qu'il hérite justement de la chambre sous les toits, celle précisément qui avait été occupée par Tim, connu dans tout l'établissement pour cette fameuse histoire, mais et aussi pour son physique atypique. Car Tim est albinos.

Le cadeau laissé par Tim déstabilise Duncan : il s'agit de plusieurs CD, sur lesquelles Tim s'est enregistré pour lui raconter toute son année de terminale. Un présent bien intime. Duncan se plonge intégralement dans l'histoire de son camarade.

Le lecteur suit donc l'histoire des deux personnages, bien que celle de Tim prenne petit à petit le dessus. À mesure que l'on découvre l'histoire de Tim, l'angoisse monte, le lecteur sait qu'il s'est passé quelque chose de grave, qui relie les deux personnages, mais c'est à la toute fin du roman que le lecteur la découvre.

Suspense, amour, humour, ce roman nous envoûte et nous touche.

Sandra Eudine.

Sur la piste du soldat inconnu
Sophie Lamoureux.
Actes sud Junior, 2014

Mots-clés : Grande Guerre

Genre : documentaire

Programme d'histoire de 3e et LP

Sous l'Arc de Triomphe, la flamme du souvenir est rallumée près de lui tous les soirs. Le soldat inconnu demeure néanmoins dans l'ombre de ses secrets et mystères. Qui était-il vraiment ? Comment se prénommait-il et d'où venait-il ? Nombreuses sont les questions qui se posent sur l'identité du combattant choisi pour incarner le destin tragique de ces sacrifiés de guerre.

Sur la piste du soldat inconnu nous entraîne tout d'abord dans les prémices de la Grande Guerre. Des hommes de tous âges, de tous horizons et de tous corps de métiers sont mobilisés. L'un d'entre eux est notre soldat inconnu. On imagine dès lors sa réaction, pour découvrir plus largement ce que furent les réactions diverses, ceux partis la fleur-au-fusil, ceux qui déserteront par la suite. À partir d'études statistiques, le livre nous dessine le portrait d'un homme qui devient de plus en plus familier au fil des pages. Près d'un poilu sur dix portait le nom de Jean, peut-être était-ce son cas. Ce documentaire nous captive, notamment par sa multitude de détails anecdotiques, comme l'uniforme d'origine de couleur rouge qui rendait les soldats trop visibles. S'il a connu les tranchées, on imagine notre soldat "poilu", évoluant dans cet environnement fait de boue et infesté par les rats. On devine sa joie, son réconfort, à la lecture de lettres émises par ses proches.

Le livre se lit aisément, notamment grâce à une présentation très aérée et très bien illustrée. Une page sur deux présente des documents d'archives divers de grande qualité qui permettent une réelle immersion dans le quotidien des soldats : photographies d'époque, livret miliaire, calendrier du Petit Journal de l'année 1916, carte postale de propagande et bien d'autres. Les chiffres donnent le vertige, et font prendre conscience de l'ampleur du conflit. La forme d'enquête que revêt le livre rend le contenu très vivant, et l'on apprécie de découvrir une diversité de figures toutes unies autour d'un même objectif, la Paix.

Jenny Julien.

Nous avons également reçu...

Les Cryptides - t. 2, À la poursuite de l'Olgoï-Khorkhoï
Alexandre Moix
Le Livre de poche, 2013, 512 pages

Flic et résistant. Roger Belbéoch
Marie-Florence Ehret
Oskar Éditeur, 2014, 80 pages

Gregor - t. 4, La Prophétie des secrets
Suzanne Collins
Hachette, 2013, 354 pages

Héros de l'Olympe - t. 1, Le Héros perdu
Rick Riordan
Le Livre de poche, 2013, 576 pages

Jean Jaurès contre la barbarie
Nane et Jean-Luc Vézinet
Oskar Éditeur, 2014, 112 pages

Le Journal de Ruby Oliver - t. 1, L'Amour avec un grand Z
E. Lockhart
Casterman, 2013, 288 pages

Louis le galoup - t. 4, La Cité de pierre
Jean-Luc Marcastel
Le Livre de poche, 2013, 390 pages

Lune mauve - t. 3, L'Affranchie
Marilou Aznar
Casterman, 2014, 320 pages

Ma tête au peuple
Jacques Asklund, illustrations Yann Autret
Oskar Éditeur, 2013, 104 pages

Percy Jackson - t. 2, La Mer des monstres
Rick Riordan
Le Livre de poche, 2013, 352 pages

Un prof en enfer
Arthur Ténor
Oskar Éditeur, 2014, 138 pages

Reckless - t. 2, Le Retour de Jacob
Cornelia Funke
Gallimard Jeunesse, 2014, 448 pages

Les Souliers à talons
Vanina Brière
Oskar Éditeur, 2014, 88 pages

Surtout ne prends pas froid
Isabelle Wlodarczyk
Oskar Éditeur, 2014, 64 pages

Tomorrow - t. 3, Quand la guerre a commencé
John Marsden
Hachette, 2013, 320 pages

Lire au lycée professionnel, n°74 (06/2014)

Lire au lycée professionnel - Notes de lecture