Dossier : Robots et androïdes, la réalité dépassera-t-elle la fiction ?

L'humanoïde, de la fiction à la réalité

Virginie Minardi, EREA Pellet, Villeurbanne,
Laure Theillère, lycée professionnel François Cevert, Ecully.

La séquence intitulée "L'humanoïde, de la fiction à la réalité" est conçue pour une classe de première Bac Pro. Le projet didactique s'articule autour de l'objet d'étude du programme "L'homme face aux avancées scientifiques et techniques, enthousiasmes et interrogations", et plus particulièrement la question "Le dépassement des limites de l'être humain peut-il faire craindre une perte d'humanité ?".

Pourquoi avoir choisi ce corpus documentaire ? Il s'agit de répondre à un projet didactique et pédagogique qui est de montrer que la volonté de reproduire l'être humain est ancienne, qu'on la retrouve très tôt dans la littérature et, qu'aujourd'hui dans certaines sociétés, la création d'humanoïdes répond à un besoin de pallier un problème démographique. La réalité a donc rejoint la fiction. Le corpus documentaire comprend des documents variés : deux textes littéraires, L'homme au sable (Contes nocturnes de Hoffmann, 1817) et Tout sauf un homme de Silverberg (d'après Asimov, 1993) ; deux extraits de films, Métropolis de Fritz Lang (1927) et L'homme bicentenaire de Chris Columbus (1999) ; des articles à caractères scientifiques et sociologiques, "Un jour, mon robot viendra" d'E. Tellier (Télérama) et "Vivre en 2020" de Philippe Mesmer (hors-série Le Monde) ; un documentaire TV, extrait de l'émission Un oeil sur la planète (http://robot-sapiens.com) consacrée à la création de robot pour l'aide à la personne. Ce corpus permet une vision assez complète du sujet.

Notre fil conducteur annuel est le suivant : dans quelle mesure la confrontation du réel et de l'imaginaire permet-elle de nourrir notre réflexion sur le monde ? Cette question nous permet de faire le lien entre tous les genres d'oeuvres de fiction envisagés dans l'année (contes, fables, récit d'anticipation ou récit de science-fiction) et la réalité de notre quotidien (avancées techniques, lutte contre les injustices et place de l'imaginaire) et de montrer que la fiction fait parfois "avancer" la réalité.

Cette séquence est la troisième de l'année, après "Les philosophes des Lumières et le combat contre l'injustice" et "Du côté de l'imaginaire". La problématique générale de la séquence s'articule autour de la question "En quoi la création d'humanoïdes exerce-t-elle une fascination chez l'homme ?". Par le terme de "fascination", nous entendons à la fois le sens d'attirance et de répulsion, ce qui permet de bien s'interroger sur les deux termes de l'objet d'étude, "enthousiasmes et interrogations".

Objectifs généraux

Connaissances

Récits d'anticipation et de science-fiction.

Essais et documentaires dans le domaine scientifique et technique.

Champ linguistique : lexique de la technique (robotique).

Capacités

Contextualiser et mettre en relation des oeuvres traitant d'un même aspect à des époques différentes.

Mettre en relation des éléments sociologiques contemporains et des fictions.

Comprendre une stratégie d'argumentation.

Attitudes du programme : entrer dans des hypothèses envisageables dans le futur et les mettre en relation avec la société actuelle.

Tableau synoptique

Document (format PDF) : Première Bac Pro. L'humanoïde, de la science-fiction à la réalité

Cette séquence a été menée dans trois classes de première Bac pro : Maintenance des Véhicules, Chaudronnerie et Électrotechnique, classes essentiellement constituées de garçons assez friands de science-fiction et qui, de ce fait, avaient eu un premier contact avec ce thème à travers la lecture de BD, nouvelles, romans ou le visionnage de films, notamment Robots de Chris Wedge et Carlos Saldanha.

Les élèves ont apprécié cette séquence car l'objet d'étude "L'homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasme et interrogations" leur a semblé plus accessible que d'autres (comme "Les philosophes et le combat contre l'injustice", vu précédemment dans la progression annuelle). De plus, les interrogations posées par les auteurs, journalistes... et abordées pendant la séquence rejoignaient leurs propres interrogations ou leur ont au contraire permis de dépasser leurs représentations concernant l'androïde qui, pour eux, n'avait de place que dans la science-fiction. N'oublions pas que notre génération d'élèves est née sous l'ère de la robotique et que, par conséquent, certaines interrogations ne sont pas sujettes à révision, notamment celles qui posent un problème d'ordre éthique. Ils ont ainsi pu réviser leur jugement et ouvrir leur réflexion à d'autres perspectives.

Ainsi, beaucoup ont été surpris d'apprendre, par exemple, que des androïdes étaient créés au Japon afin de palier le recul démographique et de remplacer l'homme dans certains domaines, notamment le service à la personne. Les réactions quant à cette fiction qui devient peu à peu réalité ont été très diverses : si les élèves acceptent très bien l'idée que les robots peuvent travailler à la place des humains, l'absence de sentiments et la perte d'humanité leur pose davantage problème.

Enfin, cette séquence a permis une bonne participation de l'ensemble des élèves, beaucoup ont été particulièrement sensibles aux extraits de films (Métropolis et L'homme bicentenaire) et certains ont même lu la nouvelle d'Isaac Asimov, L'homme bicentenaire.

Lire au lycée professionnel, n°72 (11/2013)

Lire au lycée professionnel - L'humanoïde, de la fiction à la réalité