Dossier: Enseigner la littérature par l'image / 2

Bibliographie sélective

Documentaires

L'adaptation cinématographique et littéraire / Jeanne-Marie Clerc, Monique Carcaud-Macaire
Klincksieck, 2004 / 214 p. / ISBN 2-252-03453-X
Considérant que l'adaptation cinématographique n'est pas le sous-produit d'un roman mais une nouvelle oeuvre à part entière, ce livre souhaite envisager trois problématiques complémentaires. Analysant le parcours historique de l'adaptation en France, on constate que de grands écrivains n'ont pas dédaigné la mise en forme scénaristique et parfois le tournage de leurs propres oeuvres, ce qui les a conduits à prendre conscience de la véritable opération de réécriture que leur imposait la mise en images. On envisage ensuite le parcours inverse : la réécriture littéraire des films.

De l'écrit à l'écran. Réflexions sur l'adaptation cinématographique / Renaud Dumont
"Espaces littéraires", L'Harmattan, 2007 / 148 p. / ISBN 2-296-02734-2
À travers l'analyse d'un certain nombre d'exemples, cet ouvrage s'intéresse à l'originalité du travail d'adaptation filmique d'oeuvres littéraires pour montrer qu'il existe bien une autonomie de la création cinématographique consécutive au travail d'adaptation.

L'Adaptation au cinéma. Le cinéma a tant besoin d'histoires / Frédéric Sabouraud
"Les petits Cahiers", Les cahiers du cinéma, 2006 / 96 p. / ISBN 2-86642-441-7
L'adaptation des oeuvres littéraires en films est un sujet de prédilection pour comprendre la place qu'occupe aujourd'hui le cinéma et pour réfléchir sur deux pratiques familières et dissemblables : celle du lecteur et celle du spectateur. Dès ses débuts, le cinéma adapte à l'écran des oeuvres littéraires, et le cinéma parlant renforce encore davantage ce phénomène. L'auteur dégage dans son ouvrage ce qui est commun aux deux médias et ce qui les différencie : le cinéma est certes soumis comme une bonne part de la littérature au besoin de "raconter une histoire". Dans le même temps, il est représentation, image fondée sur des codes issus de la peinture, de la photo, du théâtre. Et enfin, il est fait de cadrage, de montage, de temps, de corps, d'espaces et de sons. Il montre en quoi la narration cinématographique est bien spécifique avec sa capacité à créer par les molles d'expression qui lui sont propres une gamme inépuisable de significations et d'émotions. Les questions de la fidélité et de la trahison, de l'écriture littéraire et de l'écriture du scénario et des dialogues y sont très concrètement abordées à partir d'exemples précis et documentés.

L'Adaptation cinématographique des textes littéraires. Théories et lectures / Michel Serceau
CEFAL, 2007 / 206 p. / ISBN 978-2-871-30064-9
Opération de transposition d'un médium dans un autre, l'adaptation doit être abordée en termes sémiotiques, sémiologiques et pragmatiques. Les théories de la littérature et du cinéma aident à la comprendre. Quelque factuelle qu'elle soit, l'adaptation effectue toujours des déplacements du récit, du statut du personnage... Transfert historico-culturel, elle est, de par le monde de référence qu'elle met en oeuvre, de par la fonction sémiotique de l'acteur et de par le travail de l'image, un système de lecture de l'oeuvre littéraire, le lieu d'une interprétation de la matière littéraire. Ce sont ces deux notions de lecture et d'interprétation que l'ouvrage propose de mettre en oeuvre [...]. Phénomène pluriel, l'adaptation est une réalité mouvante, fluctuante, voire évanescente, où l'essentiel est au bout du compte un travail intertextuel. Elle ne peut être comprise hors du contexte historique, culturel, artistique, cinématographique dans lequel et par lequel elle est produite.

L'Adaptation littéraire au cinéma / Francis Vanoye
"Cinéma/Arts visuels", Armand Colin, 2011 / 190 p. / ISBN 978-2-200-25510-7
L'adaptation cinématographique des oeuvres littéraires soulève des questions d'ordre technique et esthétique. Mais c'est aussi une opération qui, au gré de succès et d'échecs variés, demeure problématique. S'appuyant sur la notion de travail, l'auteur interroge ce qui motive, dynamise ou contraint et limite les auteurs d'adaptation. L'adaptation sera donc envisagée comme vol ou détournement d'oeuvre, puis comme jeu et comme tremplin pour la rêverie des cinéastes, enfin comme travail des formes cinématographiques et littéraires, lieu de rencontres parfois conflictuelles mais souvent fécondes entre cinéma et littérature.

100 films du roman à l'écran
"Nouveau monde", CNDP, 2011 / 352 p. / ISBN 978-2-240-02979-9
Depuis ses débuts, le cinéma se nourrit de littérature, mais l'alchimie qui permet de transposer l'oeuvre romanesque sur grand écran semble réservée aux plus grands : Kubrick, Visconti, Renoir, Bresson et quelques autres ont su créer des chefs-d'oeuvre à partir d'autres chefs-d'oeuvre, quand d'autres en livraient de pâles copies. Le cinéma est souvent plus "heureux" quand il s'inspire de la littérature de genre, fertile en intrigues qui intimident moins les cinéastes et peuvent nourrir des univers très divers, comme l'illustre la fortune cinématographique d'un Simenon. Pour la première fois, cet ouvrage étudie in vivo l'art et la technique de l'adaptation à travers 100 cas concrets, qui soulèvent autant d'interrogations différentes. On y découvre qu'il n'existe pas de méthode miracle pour adapter un roman, mais qu'adapter revient toujours à faire des choix, et qu'il existe mille façons de trahir, dont certaines s'avèrent plus fidèles à l'esprit de l'auteur que la pure servilité.
Une "boîte à outils" pour tous (enseignants, cinéphiles et scénaristes) qui permet d'aborder l'adaptation littéraire à travers des exemples concrets, avec des pistes de questionnement.

Web pédagogique

"L'Adaptation cinématographique d'oeuvres littéraires" / Daniel Salles
http://www.ac-grenoble.fr/audiovisuel/articles.php?lng=fr&pg=57
Les adaptations d'oeuvres littéraires, de bandes dessinées, de biographies sont nombreuses au cinéma. L'École des lettres va consacrer plusieurs articles à des productions récentes. On trouve régulièrement des adaptations dans les films au programme de l'opération "Collège au Cinéma". Avant d'aborder ces oeuvres, il est utile de donner quelques bases aux élèves sur la problématique de l'adaptation. Les ouvrages théoriques et pratiques étant nombreux sur ce sujet, il ne s'agit pas dans cet article de proposer de nouvelles théories mais une démarche pour permettre aux élèves de mieux construire leurs jugements.

Présence de la littérature - Dossier "Littérature et cinéma"
http://www.cndp.fr/presence-litterature/dossiers-thematiques/litterature-et-cinema.html
Ce dossier propose quatre rubriques : l'adaptation des Liaisons dangereuses par Stephen Frears ; Lampedusa : l'éternité retrouvée ; Fantômes et fragments : Proust au cinéma ; et enfin, l'adaptation cinématographique du texte littéraire Tous les matins du monde, du texte de Pascal Quignard au film d'Alain Corneau.

Weblettres - L'adaptation d'une oeuvre littéraire au cinéma
http://www.weblettres.net/sommaire.php?entree=26&rubrique=89&sousrub=311
Répertoire de liens vers des séquences pédagogiques sur l'adaptation d'une oeuvre littéraire au cinéma.

Sites Internet

Portail Histoire des Arts - Quand le cinéma rencontre la littérature
http://www.histoiredesarts.culture.fr/hda_front/alaune/id156/quand-le-cinema-rencontre-la-litterature
Ce site propose de naviguer entre plusieurs sites dédiés au cinéma croisés avec ceux consacrés à la littérature : "Cinéma et conte", "De Zola à Renoir ou le réalisme en littérature et cinéma", "L'histoire par l'image", "L'épopée au cinéma", "Les surréalistes ... et les autres" et enfin "Utopies".

La Licorne, n° 23, Littérature et cinéma
http://licorne.edel.univ-poitiers.fr/sommaire.php?id=371

Numéro spécial de la revue de langue et de littérature françaises, sur la littérature et le cinéma.

"Cinéma et littérature" / Jean-Luc Lacuve
http://www.cineclubdecaen.com/materiel/ctmettre.htm
Un article qui propose six grandes catégories d'adaptations : l'analogie (utilise le roman seulement en tant que point de départ), l'adaptation romanesque (se sert de l'oeuvre littéraire comme un réservoir de personnages et de situations qu'il importe de valoriser), l'adaptation condensation (coupe des passages du roman, condense plusieurs passages et un seul, n'invente rien et sauvegarde toujours les passages les plus célèbres), l'adaptation commentaire (modifie le roman soit dans les détails en soulignant certains éléments soit en modifiant même sa structure générale), l'adaptation littéraire (fait entendre ou voir le texte pour rendre sensible le projet esthétique de l'écrivain), l'adaptation transposition (tente de rester au plus près de l'oeuvre originale).
Attention : le lien vous renvoie vers une liste alphabétique, il faut cliquer sur "Adaptation" pour voir l'article en question.

BNF - Adaptations d'oeuvres littéraires au cinéma et à la télévision
www.bnf.fr/documents/adaptations.rtf
Document texte à télécharger répertoriant les adaptations d'oeuvres littéraires au cinéma et à la télévision.

Adaptations cinématographiques

Adaptation / Spike Jonze (2002)
Raconte les tourments d'un scénariste qui peine pour adapter Le Voleur d'orchidées, roman de Susan Orlean.

Les Affranchis / Martin Scorsese (1990)
Nicholas Pileggi, Les Affranchis

Apocalypse Now / Francis Ford Coppola (1979)
Joseph Conrad, Au coeur des ténèbres

Big Fish / Tim Burton (2003)
Daniel Wallace, Big Fish

Dead zone / David Cronenberg (1983)
Stephen King, Dead zone : l'accident

Le Dernier des Mohicans / Michaël Mann (1992)
James Fenimore Cooper, Le Dernier des Mohicans

Dracula / Bram Stocker (1992)
Tod Browning, Dracula (1931)

Du silence et des ombres / Robert Mulligan (1962)
Harper Lee, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

L'Écume des jours / Michel Gondry (2013)
Boris Vian, L'Écume des jours

Entretien avec un vampire / Neil Jordan (1994)
Anne Rice, Entretien avec un vampire

From Hell / Albert Hughes (2001)
Alan Moore, From Hell (BD)

Gatsby le magnifique / Jack Clayton (1974) / Baz Lurhmann (2013)
Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique

Le Guépard / Giuseppe Visconti (1963)
Tomasi di Lampedusa, Le Guépard

L'Homme qui voulut être roi / John Huston (1975)
Rudyard Kipling, L'Homme qui voulut être roi

L.A. Confidential / Curtis Hanson (1997)
James Ellroy, L.A. Confidential

Les Liaisons dangereuses / Stephen Frears (1988)
Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses

La Ligne verte / Frank Darabont (1999)
Stephen King, La Ligne verte

Moby Dick / John Huston (1956)
Herman Melville, Moby Dick

Orange mécanique / Stanley Kubrick (1971)
Anthony Burgess, Orange mécanique

Paycheck / John Woo (2003)
Philip K. Dick, Paycheck

La Planète des singes / Franklin J. Schaffner (1968) / Tim Burton (2001)
Pierre Boulle, La Planète des singes

Le Pont de la rivère Kwaï / David Lean (1957)
Pierre Boulle, Aux sources de la rivère Kwaï

Requiem for a dream / Darren Aronofsky (2000)
Hubert Selby Jr., Retour à Brooklyn

Sa majesté des mouches / Peter Brook (1963)
William Golding, Sa majesté des mouches

Le Seigneur des anneaux / Peter Jackson (trois films, 2001-2003)
J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux (trois livres)

Shutter island / Martin Scorcese (2010)
Dennis Lehane, Shutter island

Le Silence des agneaux / Jonathan Demme (1991)
Thomas Harris, Le Silence des agneaux

Sleepy Hollow / Tim Burton (1999)
Irving Washington, Sleepy Hollow

Le Tombeau des lucioles / Isao Takahata (1988)
Akiyuki Nosaka, Le Tombeau des lucioles

Total Recall / Paul Verhoeven (1990) / Len Wiseman (2012)
Philip K. Dick, Total recall

Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1954)
Tennessee Williams, Un tramway nommé désir

Vertigo / Alfred Hitchcock (1958)
Pierre Boileau et Thomas Narcejac, Sueurs froides

Virgin Suicides / Sofia Coppola (1999)
Jeffrey Eugenides, Les Vierges suicidées

Vol au-dessus d'un nid de coucou / Milos Forman (1975)
Ken Kesey, Vol au-dessus d'un nid de coucou

Lire au lycée professionnel, n°71 (06/2013)

Lire au lycée professionnel - Bibliographie sélective