Editorial

Éditorial du numéro 70 (Enseigner la littérature par l'image / 1)

Virginie Chavant et Frédéric Le Meur, co-rédacteurs en chef.

En prenant pour thème les liens entre littérature et image, le défi qui s'est rapidement imposé à nous a été de pouvoir embrasser l'ensemble des objets de cette relation. Nous avons donc décidé de développer le dossier thématique initialement intitulé "Enseigner la littérature par l'image" au travers de deux numéros. Ce premier volet est consacré à l'image fixe et plus particulièrement à la bande dessinée, le second se penchera sur l'image cinématographique et sera publié dans le numéro du printemps prochain.

Dans le monde de l'édition française, la vitalité de la bande dessinée ne se dément pas. Le 40e festival d'Angoulême qui vient de s'achever témoigne de cet engouement populaire. Honneur y est fait chaque année aux albums portés à l'écran, comme l'adapatation à venir du fameux Quai d'Orsay de Christophe Blain, dont le deuxième tome vient d'être primé. Dans une démarche inverse, le secteur des adaptations d'oeuvres littéraires sous forme de BD apparaît comme une niche commerciale assez peu prolifique en nombre de titres publiés chaque année, comme nous le précise Jean-Paul Meyer dans sa première contribution, mais les tirages impressionnants de ce type d'albums démentent cette impression d'un genre marginal.

Sans présupposer la réponse, nous nous sommes interrogés sur l'intérêt de ce type d'adaptation pour aborder la littérature en classe et sur les enjeux didactiques que cela recouvrait. Les réponses que nous avons reçues de nos contributeurs sont diverses et tendent à montrer la difficulté de faire des généralités sur ce sujet tant les talents des bédéistes et la qualité des adaptations sont variés. Il n'empêche que l'intérêt pédagogique de la confrontation oeuvres originales/adaptations demeure, car elle conduit à s'interroger sur les activités de lecture mises en jeu par leurs auteurs et sur les choix qu'ils opèrent dans la transposition de l'oeuvre littéraire. Les adaptations des classiques du théâtre semblent particulièrement propices à ce type d'activités comme le montre Marie-Josée Fourtanier dans son article intitulé "La bande dessinée : un mode de lecture efficace des oeuvres littéraires en général et des oeuvres théâtrales en particulier ?".

Le champ des expériences pédagogiques dans le domaine de l'utilisation de l'image pour accéder à la littérature est vaste. Le compte rendu de séquences pédagogiques vous est présenté ici dans un souci d'ouverture à différents genres (manga, illustrations de fables...) et touchent aussi tous les publics rencontrés au lycée professionnel, de la 3e prépa pro au niveau Bac pro.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez contribuer à notre prochain numéro portant sur les liens entre la littérature et l'image cinématographique aux adresses suivantes :

Virginie.Chavant@ac-grenoble.fr

Frederic.Le-Meur@ac-grenoble.fr

Lire au lycée professionnel, n°70 (02/2013)

Lire au lycée professionnel - Éditorial du numéro 70 (Enseigner la littérature par l'image / 1)