Dossier : Masculin-Féminin, au-delà du genre

Et si on étudiait une oeuvre intégrale en éducation civique ?

Clémentine Autain, "Les machos expliqués à mon frère"

Philippe Falaise et Jean-Marie Goy, professeurs de lettres-histoire-géographie.

Faire lire les élèves

Étudier une oeuvre intégrale dans le cadre de l'enseignement de l'éducation civique est une pratique innovante répondant à plusieurs enjeux :

  • proposer une approche en adéquation avec les finalités des programmes de 2009 de français et d'histoire-géographie-éducation civique (devenir un lecteur compétent et critique, préparer à l'exercice raisonné de la citoyenneté) ;
  • donner toute sa place à l'enseignement de l'éducation civique ;
  • conduire des démarches croisant les enseignements et impliquant différents acteurs d'un établissement (enseignants, vie scolaire et partenaires extérieurs ...).

S'y ajoute, en ce qui concerne le livre sélectionné, l'intérêt de faire découvrir ou mieux connaître une collection ("expliqué à...", aux éditions du Seuil) aux élèves. Le CDI peut d'ailleurs faire l'acquisition de plusieurs titres à l'occasion de ce travail.

Une séquence inscrite dans le thème "égalité, différences, discriminations" du programme de 2nde

L'étude de l'ouvrage de Clémentine Autain1 s'est inscrite dans une séquence construite autour d'une problématique : "Est-il nécessaire d'avoir recours à la loi pour lutter contre les discriminations ?". Pour permettre aux élèves d'appréhender cette question, il leur a été proposé de s'intéresser à l'article 225-1 modifié par la loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 portant sur les critères discriminatoires (séance 1). Les élèves ont abordé cette phase comme un travail classique d'appropriation de document et d'organisation des informations. La réaction a été différente lorsqu'il leur a été annoncé que le thème retenu serait les discriminations liées au sexisme et non, comme ils l'auraient majoritairement préféré, au racisme. Finalement, le choix a été validé et les premières réflexions ont vu le jour.

Cette approche initiale a permis d'éclairer la démarche et de faire comprendre à la classe qu'à travers cet exemple, il s'agissait aussi de s'approprier une méthode permettant d'aborder d'autres discriminations. Le travail a pu prendre appui sur certaines notions déjà évoquées lors d'une séquence précédente qui portait sur le thème obligatoire. Les élèves ont su réinvestir leurs connaissances de façon pertinente. Une remarque particulièrement intéressante a été formulée au moment de la présentation de l'ouvrage : "Mais c'est une femme qui l'a écrit donc c'est forcément subjectif". Il convenait de s'en saisir pour y réfléchir ensemble.

La lecture du livre, qui s'est faite en amont des séances proprement dites, a fait apparaître, par des bilans réguliers de lecture, les articulations dans la réflexion de l'auteure.

Articulations du livreNotions abordées
Chapitre 1 : machisme, sexisme, modèles imposésDéfinition du machisme, p. 12
Patriarcat et "viriarcat", p. 14
Les modèles imposés, p. 19
L'école, p. 23
Les modes et les stéréotypes, p. 27
Les religions, p. 35
Chapitre 2 : un peu d'histoireLes événements fondamentaux, p. 39
Les suffragettes, p. 43
Contraception et avortement, p. 45
Le M.L.F., p. 46
La loi sur le viol, p. 49
Les lois fondamentales adoptées au XXe, p. 51
Chapitre 3 : les inégalités entre hommes et femmes aujourd'huiL'égalité professionnelle, p. 55
Le partage du temps, p. 65
Chapitre 4 : combats féministesLe féminisme, p. 75
Les courants féministes, p. 83
La prostitution, p. 90
La parité, p. 95
La discrimination positive, p. 97

L'étude a consisté, à partir d'une présentation des notions abordées dans l'ouvrage de Clémentine Autain, à opérer un choix qui a donné lieu, en classe, à une lecture plus sectorialisée des sujets retenus. Il s'agissait de conférer une dimension plus délibérative à certaines questions.

Objectifs et organisation de la séquence

Objectif général de la séquence

Dégager rationnellement à partir de supports divers et variés les caractéristiques d'une réalité sociétale en exerçant son sens critique.

Objectifs intermédiaires

  • Comprendre une situation à partir d'un ouvrage écrit et en dégager les enseignements plus généraux.
  • Transposer une situation afin d'en appréhender une autre, développer une méthode d'analyse.
  • Comprendre, analyser et/ou produire des "supports familiers".
  • S'approprier un ouvrage autre que littéraire.
  • Développer la compétence d'expression orale (débat, enquête, travail de groupe).
  • Confronter ses points de vue et alimenter le débat.

Objectifs croisés

  • Développer des compétences transversales.
  • Développer la pratique pluridisciplinaire.
  • Rendre l'élève autonome et citoyen.

Séance n° 1 : L'égalité, une valeur qui fait loi ?

Dominante orale

Problématique : Comment l'égalité républicaine est-elle définie et garantie ?

Supports :

  • Document vidéo "Et si" (Crips Ile-de-France, 2008 : et si par enchantement, le temps d'une journée, le rôle des hommes et des femmes était inversé ?)
  • Discours et article de loi

Activités :

  • Appropriation d'informations à travers un document vidéo
  • Dégager les grandes idées et les enjeux d'une situation à travers le débat

Séance n° 2 : Différences "banalisées" et discriminations "ordinaires" : une société à l'épreuve des stéréotypes

Dominante lecture

Problématique : Comment notre quotidien est-il marqué par les discriminations et comment véhicule-t-il des stéréotypes prenant valeur de modèle ?

Supports :

  • Ouvrage de Clémentine Autain : 1re de couverture, extrait sur les stéréotypes
  • Publicités et grille d'analyse

Activités/compétences :

  • S'approprier la lecture iconographique
  • Analyser un message publicitaire
  • Comprendre la notion de stéréotype
  • Faire preuve de sens critique
  • Mettre en évidence les notions de dénotation et de connotation par le biais d'un tableau à compléter

Notions : objectivité, subjectivité, dénotation, connotation.

Séance n° 3 : Et si...

Dominante production écrite interdisciplinaire

Problématique : Et si les modèles véhiculés s'inversaient ?

Supports :

  • Corpus documentaire des séances précédentes
  • Documents annexes sur les jouets stéréotypés (tu seras bricoleur mon fils)
  • Grille d'évaluation finale orale
  • Dossier "publicité"

Activités :

  • Approche de l'écriture iconographique : montrer que la composition de l'image sert le projet argumentatif (étude de l'organisation de l'image, de son cadrage et des lignes de force)
  • Utilisation d'une démarche argumentative (méthodologie : cible à atteindre, adéquation texte/image/slogan)
  • Production d'un support affiche en groupe (production d'une affiche publicitaire)
  • Présentation orale de la production finalisée

Séance n° 4 : Des droits de l'Homme au droit des femmes : une histoire inachevée

Dominante lecture et recherche de l'information

Problématique : Comment l'histoire est-elle révélatrice des inégalités entre les hommes et les femmes et des différences laborieusement effacées ?

Supports :

  • Texte extrait de l'ouvrage de Clémentine Autain
  • Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (Olympe de Gouges)
  • Déclaration universelle des droits de l'Homme 1948 (séquence éducation civique 1)
  • Boîte à outils, chronologies

Activités :

  • Mettre en relation des documents
  • Identifier les différents champs possibles (famille, travail, politique)
  • Choisir un champ et le confronter à sa chronologie (repérage temporel)

Séance n° 5 : L'égalité professionnelle, une étape encore à atteindre

Dominante expression écrite/évaluation

Problématique : Comment l'égalité professionnelle peut-elle être aujourd'hui établie ?

Supports :

  • Extrait du chapitre 3 sur l'égalité professionnelle (p. 54-58)
  • Dossier : les salaires hommes-femmes : l'écart persiste

Activités :

  • Confronter des informations
  • Rédiger une synthèse
  • évaluation méthodologique

Séance n° 6 : Pour lutter contre les discriminations, la discrimination positive ?

Dominante correction et prolongement

Problématique : Alors, l'égalité favorisée par ... l'inégalité ?

Supports :

  • Chapitre 4 sur la discrimination positive
  • Dossier issu du manuel des élèves

Activités :

  • Argumenter oralement et débattre
  • Défendre un point de vue
  • Transposer une méthode à un autre exemple
  • Préparer la mise en oeuvre d'un prolongement ouvert sur la société

Séance n° 7 : Prolongement interdisciplinaire, évaluation

  • À l'aide de l'ensemble de la séquence, les élèves se confrontent au terrain en construisant une enquête sur une autre forme de discrimination.
  • Ils choisissent 6 questions maximum sur le type de discrimination choisi et y ajoutent des questions sur le profil des sondés.
  • Réalisation d'un document commun à partir de chaque travail réalisé en groupe (organisation d'un débat citoyen sur la pertinence du choix des questions).
  • Enquête sur le terrain.
  • Exploitation transversale avec les collègues de mathématiques (réalisation de diagrammes, graphiques ...).
  • Exploitation analytique en classe d'éducation civique.
  • Réalisation d'une exposition avec un travail complémentaire au CDI sur les inégalités et les discriminations.

Des élèves investis

Il était nécessaire de mettre en place une préparation et un accompagnement de la lecture pour mobiliser les élèves. L'utilisation de la 1re de couverture, en deuxième séance, associée à d'autres supports, a permis de stimuler leur intérêt. Cette mise en abîme des représentations de chacun, sur le sujet retenu, a ainsi fait naître une attente, comparable à une forme de curiosité, pour une question qui n'était pas, a priori, au coeur des préoccupations des élèves.

L'approche iconographique a ouvert un prolongement sur leurs représentations autour de cette forme de discrimination et les a fait travailler sur les stéréotypes.

C'est également par la dimension iconographique, en transversalité avec les arts appliqués, que le cheminement a pu se poursuivre. Ainsi, le passage par une production personnelle, en séance 3, inversant les représentations masculin/féminin, à partir de la transposition d'un produit ou objet typiquement sexué, a présenté au final une réelle adhésion des différents groupes. Il a été proposé aux élèves de réfléchir ensemble sur l'affiche annonçant la tournée 2010 des concerts de Damien Saez. Les élèves ont d'abord été surpris de constater que ce qui leur semblait être une simple image publicitaire pouvait être sujet à polémique. Il a donc été nécessaire de se poser la question du "pourquoi" : pourquoi ces images peuvent-elles poser problème ? La réalisation de l'affiche a montré que malgré le travail mené en amont certains stéréotypes persistaient chez les élèves. Le choix du produit, notamment, a été intéressant puisque certains ont retenu des objets qui aujourd'hui ne semblent plus totalement sexués (référence au contexte familial des élèves qui ont associé des activités et des comportements à ce qu'ils vivaient au quotidien). Cette étape se révélera importante dans la "construction des esprits".

La séance 4 a fait apparaître une nouvelle difficulté : le manque de connaissances des adolescents sur l'histoire des femmes. Une observation du sommaire de leur manuel d'histoire éclaire ce point ! Aucun d'eux ne connaissait Olympe de Gouges, citée par Clémentine Autain, et son action durant la Révolution. Ce fut donc pour eux une découverte, notamment en ce qui concerne le texte de la déclaration des droits de la femme. L'obstacle essentiel a été de parcourir ce texte dans sa globalité : le travail s'est révélé fastidieux pour des élèves en difficulté.

Les inégalités hommes/femmes dans le monde du travail, évoquées en séance 5, ont constitué un thème qui a massivement mobilisé. Beaucoup découvraient une réalité, dont ils n'avaient pas jusqu'alors connaissance, au travers du regard et du témoignage de Clémentine Autain.

Un support documentaire, proposé en fin de séquence et constitué de documents de différentes natures (textes, documents iconographiques, données statistiques ...), a permis de confronter cette analyse avec une réalité chiffrée qui a conduit les élèves à affirmer l'importance des lois pour lutter contre les discriminations.

De réels bénéfices

Le choix d'une oeuvre intégrale en 2nde s'est révélé particulièrement intéressant puisqu'il répondait à la problématique du traitement de l'éducation civique avec un support nouveau et expérimentait une approche habituellement réservée à la valence lettres. Ce parti pris a également permis de mener un travail dont les bénéfices ont été ressentis à court, moyen et long terme. De plus, il offrait l'avantage de développer une pluridisciplinarité au sein de l'équipe pédagogique de la classe (arts appliqués, dans le cas présent).

Ainsi le travail sur les discriminations et plus particulièrement sur le sexisme a engendré une écoute de la part des élèves, dans des classes majoritairement masculines. La proposition d'inverser les représentations communément véhiculées sur le sujet a été un élément moteur dans les prises de conscience de ces élèves sur des questions par la suite plus philosophiques ou sociologiques. Leur réflexion a donc mûri.

L'expérience a également été bénéfique en termes de temps, en classe de 1re, pour les élèves ayant effectué ce travail en 2nde. En effet, le sujet d'étude consacré aux "femmes dans la société française de la Belle époque à nos jours" a été rapidement appréhendé et assimilé de façon satisfaisante. Un réinvestissement et un transfert assez naturel se sont opérés dans la majorité des cas.

Des notions récurrentes lors des trois années de baccalauréat professionnel et qui peuvent être classées sous le terme générique "d'altérité" ont été facilement identifiées et réutilisées sans difficultés majeures.

Cette pratique procure également l'avantage de former l'élève à une éducation citoyenne qu'il peut éprouver à travers son vécu, ses expériences, tout en le plaçant dans une démarche d'apprentissage au sein d'un cadre scolaire.

Enfin, on identifie et on développe des compétences transversales qui seront renforcées lors des trois années de formation.


(1) Clémentine Autain, Les machos expliqués à mon frère, Seuil, 2008.

Lire au lycée professionnel, n°69 (11/2012)

Lire au lycée professionnel - Et si on étudiait une oeuvre intégrale en éducation civique ?