Dossier : fantasy

La fantasy, une bibliographie théorique

Marie-Cécile Guernier,
Rosalba Palermiti.

  • ALLEN, Judy.
    L'encyclopédie de la fantasy.
    Rouge et or, 2006.
    Cet ouvrage très illustré présente les créatures imaginaires qui peuplent les contes et récits mythologiques, merveilleux et fantastiques : sorcières, fées, elfes, nains, trolls, gobelins, sirènes, vampires, dragons, etc. Chaque double page présente leurs pouvoirs, leurs filiations, les anecdotes qui les concernent. Bien que destiné à de jeunes lecteurs (l'éditeur précise " à partir de 10 ans ") cet ouvrage qui est organisé comme une encyclopédie illustrée peut plaire à des lecteurs plus âgés.
  • BAUDOU, Jacques.
    La fantasy.
    PUF, 2005. (Que sais-je n° 3744).
    Cet ouvrage a les qualités de la collection dans laquelle il est publié : présenter efficacement en 126 petites pages l'essentiel de la littérature de fantasy. Jacques Baudou, critique au Monde des Livres, dresse un panorama historique du genre et de ses sources, précise les différences entre les sous-genres de la fantasy et leurs rapports avec le fantastique, la science fiction et le merveilleux, évoque les éditions anglaises, américaines, françaises et allemandes, montre les ramifications avec le cinéma, la télévision et les jeux vidéos. Jacques Baudou n'hésite pas aussi à donner son avis en particulier pour indiquer les ouvrages qui lui semblent sortir du lot d'une production globalement stéréotypée. Une bonne introduction et un bon guide pour qui souhaite découvrir la fantasy sans se perdre.
  • BESSON Anne.
    La fantasy. Klinksieck, 2007. (50 questions).
    Anne Besson est maitre de conférences en littérature à l'Université d'Artois et spécialiste des littératures de science fiction et de fantasy. Cet ouvrage vise à interroger le genre et pas seulement à le décrire. Ces 50 questions permettent de multiplier les approches en tentant de dépasser les idées reçues : qu'est-ce que la fantasy ? Est-ce vraiment un genre anglophone ? Comment s'est-elle renouvelée au cours de son histoire ? Tolkien est-il indépassable ? Pourquoi nous parle-t-elle à ce point aujourd'hui ?
  • BESSON,Anne/WHITE-LE GOFF, Myriam (dir.).
    Actes du colloque du CRELID :
    Fantasy, le merveilleux médiéval aujourd'hui.
    Bragelonne, 2007. (Essais).
    Cet ouvrage est issu d'un colloque qui s'est tenu en mars 2006 à l'Université d'Artois et a constitué la première rencontre d'universitaires en France sur le sujet. Il s'intéresse à la question de l'héritage du merveilleux médiéval dans la fantasy et interroge la catégorie du merveilleux. La troisième partie est consacrée à la question du sacré dans la fantasy. On remarque aussi l'article de Philippe Clermont intitulé " Une fantasy française pour la jeunesse "à l'école des sorciers" ou les avatars de Harry ".
  • BETTELHEIM, Bruno.
    Psychanalyse des contes de fées.
    Robert Laffont, 1976. (Pluriel).
    On ne présente plus ce classique de la littérature psychanalytique dans lequel Bruno Bettelheim met en évidence la fonction thérapeutique des contes pour l'enfant et l'adolescent. Le propos est illustré par de nombreux exemples extraits d'un large patrimoine, des contes des " Mille et une nuits " à " Blanche Neige ". Tout professeur et éducateur qui donne à lire ces textes se doit d'en mesurer la portée symbolique et leur rôle dans la construction de l'individu.
  • CARD, Orson Scott.
    Comment écrire de la fantasy et de la science fiction. Bragelonne, 2006.
    Auteur reconnu de science fiction, fantasy et romans historiques, Orson Scott Card a remporté le prix Hugo et le prix Nébula pour " La Stratégie Ender " et sa suite, " La voix des morts ". Il sait donc de quoi il parle en matière d'écriture de fantasy et donne de judicieux conseils aux apprentis écrivains : comment construire un univers imaginaire et le peupler, comment structurer un récit, quelles sont les caractéristiques de la fantasy, comment se faire publier.
  • DUVEAU, Marc.
    La grande anthologie de la fantasy.
    Presses de la Cité, 2003. (Omnibus).
    Cette anthologie réunit soixante-dix textes issus de divers recueils et présente un vaste panorama de la fantasy de ses débuts jusqu'aux années 80 : peu de textes sont très récents, la plupart datant de plus de vingt ans. Le lecteur parcourt ainsi ce genre de ses racines qui plongent au coeur des plus anciennes traditions orales jusqu'à la fin du XXe siècle et croise tous les courants de la fantasy représentés ici en cinq parties.
  • FERRE, Vincent.
    Tolkien : sur les rivages de la Terre du Milieu.
    Christian Bourgois, 2005.
    Vincent Ferré, qui connait bien la littérature du Moyen Âge, analyse en détails l'oeuvre de Tolkien : géographie, personnages, langages, magies et surnaturel. Il s'intéresse plus particulièrement à la manière dont Tolkien aborde la question de la mort et de l'immortalité. Cet essai s'adresse plutôt à des connaisseurs de l'oeuvre de Tolkien qui y trouveront des analyses complètes et des outils pour mieux la comprendre.
  • FREUD, Sigmund.
    L'inquiétante étrangeté et autres essais.
    Gallimard, 1985. (Folio Essais).
    Dans cet essai paru en 1919 et dont le titre original est " Das Umheimliche ", Freud s'intéresse à la littérature et à l'impression d'inquiétante étrangeté que provoquent certains textes, en prenant appui sur de nombreuses références littéraires : Shelley, Goethe, Shakespeare, Albert Schaeffer, Schnitzler, Wilde, et en analysant plus particulièrement le conte de E.T.A Hoffmann " L'homme au sable ". Freud met en rapport les impressions ressenties à la lecture de ces fictions avec les états du moi et les complexes constitutifs du psychisme humain. Un ouvrage désormais classique, qui aide à construire des clés de lecture de ces textes quelquefois déroutants.
  • GOIMARD, Jacques.
    Critique du merveilleux et de la fantasy.
    Agara, 2003. (Agora Pocket).
    Cet ouvrage réunit des textes critiques écrits par Jacques Goimard pour divers périodiques et anthologies pendant quarante ans. L'ordonnancement en est simple : une première partie concerne le merveilleux et les genres qui lui sont associés, une deuxième s'intéresse à la fantasy et à ses sous-genres. Ainsi le lecteur peut-il s'y retrouver dans cette littérature foisonnante. Cependant, Jacques Goimard ne se contente pas de classer, il donne son avis, critique et fait part de ses coups de coeur.
  • LUDÜN, Mats.
    La fantasy. Ellipses, 2006. (Réseau).
    Dans cet ouvrage, Mats Lundün présente les différentes formes littéraires du genre de la fantasy et vise à faire le point sur ce genre. L'ouvrage a surtout une vocation pédagogique : le plan est rigoureux, les explications sont claires, les illustrations littéraires soutiennent bien le propos, des questions pour aller plus loin et des exercices dynamisent l'ensemble, le glossaire et les annexes consacrées au cinéma, la bande dessinée, les jeux de rôle et la vidéo complètent bien l'approche littéraire. En cela cet ouvrage se distingue donc des autres ouvrages à vocation plus encyclopédique ou critique.
  • MALRIEU, Joël.
    Le fantastique.
    Hachette Supérieur, 1992. (Contours littéraires).
    Fantasy et genre fantastique ne sont pas identiques. Cependant, la fantasy doit beaucoup à cette veine qui se développe principalement au XIXe siècle. L'ouvrage de Joël Malrieu vise à dégager la structure profonde commune aux récits considérés comme fantastiques. Il est construit de manière rigoureuse et l'auteur donne au lecteur les principales clés pour comprendre le fonctionnement des récits fantastiques. De nombreux exemples extraits des littératures française et étrangère, ainsi que d'ouvrages critiques étayent un propos toujours clair.
  • MILLET, Gilbert/LABBE, Denis.
    Le fantastique. Belin, 2005. (Sujets).
    Un ouvrage somme qui fait le point sur ce qu'est le fantastique : définition du genre, historique, thèmes, enjeux et caractéristiques de son écriture. L'intérêt de cet ouvrage est qu'il prend en compte des oeuvres récentes et dessine les frontières entre fantasy et fantastique.
  • PIFFAUT, Olivier (dir.).
    Il était une fois les contes de fées.
    Le Seuil/Bibliothèque Nationale de France, 2001.
    Ouvrage issu d'une exposition sur les contes de fées.
  • RUAUD, André-François.
    Cartographie du merveilleux.
    Gallimard, 2001. (Folio SF).
    Cette cartographie du merveilleux permet de découvrir la richesse de la littérature merveilleuse. L'ouvrage qui chronique les chefs d'oeuvres d'un genre devenu majeur est composé de deux parties. La première adopte une perspective historique et remonte aux origines du genre, mythes et contes ancestraux, matière de Bretagne, jusqu'aux oeuvres les plus récentes. La seconde partie propose cent fiches de lectures, de l'Odyssée d'Homère jusqu'aux oeuvres de fantasy urbaine les plus contemporaines, en passant pas le pays d'Oz. Cet ouvrage constitue un bon guide de lecture.
  • RUAUD, André-François.
    Panorama illustré de la fantasy et du merveilleux.
    Les moutons électriques, 2004.
    En 86 essais, de William Shakespeare à Fabrice Colin, en passant par les Mille et une nuits, Hans Christian Andersen, J.R.R. Tolkien, Lewis Carroll, Arthur Rackham, J.M. Barrie, Robert E. Howard, Fritz Leiber, Walt Disney, Michael Moorcock, Tanith Lee, David Eddings, Robert Holdstock, Tad Williams, Terry Pratchett, Neil Gaiman, J.K. Rowling, Hayao Miyazaki et Robin Hobb, et avec près d'un millier d'illustrations, ce panorama plonge au coeur du légendaire et du merveilleux.
  • SILHOL, Léa/VALLS DE GOMIS, Estelle.
    Fantastique, fantasy, science-fiction :mondes imaginaires, étranges réalités.
    Autrement, 2005. (Mutations, n°239).
    Onze spécialistes des genres de l'imaginaire se penchent sur ces mondes si différents en apparence, de la littérature gothique au conte de fées, des thèmes et auteurs récurrents du genre à ses plus récentes évolutions, de l'écrit au cinéma, du mythe aux arts graphiques, pour cerner ces genres qui répondent à un besoin profond de nos imaginations et, au-delà, de nos sociétés.
  • SMADJA, Isabelle.
    Le Seigneur des anneaux ou la tentation du mal.
    Presses Universitaires de France, 2002. (Sociologie d'aujourd'hui).
    Isabelle Smadja, philosophe, se demande si l'attrait qu'opère l'oeuvre de Tolkien sur les lecteurs n'a pas pour origine le fait qu'elle propose un récit où le mal fascine pour ce qu'il est et non pour le bien que, par ruse, il promet. Elle prend appui sur les analyses de Foucault, Levi-Strauss, Ricoeur, Jean Cohen, Luc Ferry et Pierre Macherey. Une étude rigoureuse qui n'évite pas les questions qui dérangent.
  • TODOROV, Tzvetan.
    Introduction à la littérature fantastique.
    Le Seuil, 1970. (Points Essais).
    L'ouvrage de Todorov est un classique. L'auteur y développe l'idée que le fantastique nait de l'hésitation entre l'étrange et le surnaturel et qu'ainsi il questionne le rapport de l'homme au monde. Il met ainsi en évidence les frontières entre fantastique et merveilleux.
  • TRIOLO, Jean-Luc.
    Index de la fantasy : l'heroic fantasy en France.
    Les Belles lettres, 2004. (Encrage).
    Cet index, qui fait suite à deux précédents parus en 2002 et 2003, est donc le troisième tome d'un ouvrage de référence. Ce livre donne exhaustivement tout ce qui est paru en 2004 dans le domaine de la fantasy, que ce soient les fictions et récits mais encore les films, les jeux ou les bandes dessinées.

Lire au lycée professionnel, n°55, page 6 (09/2007)

Lire au lycée professionnel - La fantasy, une bibliographie théorique