Editorial

Editorial du numéro 52 (La fiction raconte l'histoire)

Marie Guelpa

Les objectifs des programmes d'histoire du lycée professionnel sont de " donner du monde actuel une vision globale et cohérente " et de mener ainsi l'élève " vers la compréhension du monde contemporain ". Peut-on participer à cet effort de compréhension en abordant l'histoire à travers la fiction ?

Tout d'abord, la fiction est une création qui s'inspire de la réalité mais qui ne la représente pas. Elle doit donc être appréhendée comme un autre regard sur l'histoire, et non comme un outil pédagogique qui viendrait s'ajouter aux cartes, chronologies, graphiques, affiches, photographies, organigrammes... Par ailleurs, en multipliant les types de narration - roman, pièces de théâtre, bandes dessinées, albums - la fiction offre, grâce à cette diversité de supports, une pluralité de regards sur l'histoire. Enfin, mêler histoire et fiction peut servir à la compréhension de périodes ou d'évènements historiques en permettant à nos élèves de donner vie à l'histoire contemporaine ou immédiate qui leur parait parfois si lointaine. En effet, une oeuvre de fiction recèle souvent un contenu historique qui permet d'appréhender certaines situations, telles que guerres, crises internationales, crises économiques, conflits sociaux, ou d'approcher des notions complexes telles que la démocratie, le nationalisme, le totalitarisme, la colonisation et la décolonisation...

Peut-on faire appel à la fiction pour enseigner l'histoire ? Nous répondons oui car il nous parait essentiel de diversifier les modes d'accès aux connaissances. Nous avions déjà oeuvré en ce sens lorsqu'en 1998-99 nous proposions une bibliographie en relation avec les programmes d'histoire-géographie de BEP et Bac Pro. Cette fois-ci notre bibliographie propose romans, pièces de théâtre, bandes dessinées ou albums en relation avec l'ensemble des programmes d'histoire du lycée professionnel : CAP, BEP, Bac Pro, regroupés en trois grands axes (conflits et relations internationales ; vie quotidienne, société, culture ; régimes politiques et droits de l'homme). Notre dossier comporte également des éléments de séquences en classe pour étudier la BD en tant que document historique, ainsi qu'un projet de classe à PAC sur le thème du patrimoine et de la vie quotidienne en Ardèche pendant la Seconde Guerre Mondiale : comment redonner vie à des figures de l'histoire locale ?

Avec ces quelques pistes, nous espérons permettre aux professeurs et aux élèves de donner vraiment du sens à l'histoire.

Lire au lycée professionnel, n°52, page 1 (11/2006)

Lire au lycée professionnel - Editorial du numéro 52 (La fiction raconte l'histoire)