Pistes de lecture

Autobiographie irlandaise

Chimères
par Nuala O'Faolain.
Sabine Wespiser éditeur, 2003.
Sang impur
par Hugo Hamilton.
Phébus, 2004.

Je ne m'étendrai pas sur Chimères, premier roman de Nuala O'Faolain, guère abordable par nos élèves en raison de sa taille et de son sujet : Kathleen, journaliste, la cinquantaine, voyageuse, célibataire et féministe, a fui l'Irlande et le malheur familial il y a plus de 20 ans. Bouleversée par la mort d'un ami, elle abandonne son métier pour devenir écrivain, et retourne pour la première fois en Irlande, inspirée par un scandale du XIXe siècle. Mais ce retour et cette recherche dans le passé vont surtout l'amener à faire le point sur sa vie, à renouer avec ses origines, jusqu'à mieux comprendre son histoire à travers celle de son pays. Un magnifique roman pour adultes, qui apporte un regard tendre et féminin sur l'Irlande.

Par contre, je conseillerai à nos grands élèves bons lecteurs de se plonger dans la lecture de Sang impur, récit autobiographique d'une enfance dans l'Irlande de l'après Seconde Guerre mondiale. La double origine du jeune Hugo, irlandais par son père et allemand par sa mère, lui fait subir d'autant plus les contradictions ou les particularités liées à l'histoire de ce pays, à son insularité, à ses rapports conflictuels avec l'Angleterre. Et comment s'affirmer, avoir l'air comme les autres, quand au quotidien il faut affronter la radicalité et la dureté d'un père progaélique, et dans la rue faire face au racisme anti germanique et aux accusations de nazisme ? Cet héritage culturel est bien lourd à porter pour l'enfant. Sous son regard se dévoilent peu à peu les secrets et les traumatismes des adultes, comme une toile nouée avec les fils du passé qui viendrait encore piéger leur présent. L'auteur ne condamne ni n'excuse, mais montre la réalité de personnages qui réagissent et évoluent comme ils le peuvent avec leur vécu. Au fur et à mesure du récit, les origines, les environnements des personnages, leurs liens se révèlent, se complexifient. Et plus on avance dans le livre, plus il se révèle riche et dense. Sous l'apparente simplicité et l'absence de sentimentalisme du ton enfantin, sous l'humour parfois grinçant de l'auteur, émergent des scènes bouleversantes (comme les récits maternels, par exemple), des réflexions et des questionnements toujours d'actualité et terriblement pertinents.

Ce livre interroge sur la difficulté, voire l'impuissance à s'affirmer face à une autorité, qu'elle soit parentale ou politique. Un individu a-t-il réellement toujours le pouvoir et les moyens de dire non ? Quelle est sa part de responsabilité au sein d'une société, d'un mouvement ? Et lorsqu'on décide de résister, comment trouver les réactions appropriées, les limites pour ne pas tomber dans une radicalité et une violence finalement aussi condamnable ? Ces questions sont sous-tendues par le problème des différences, de la peur qu'elles engendrent, qui génère des préjugés, empêche le respect et mène à l'enfermement, au communautarisme et au racisme.

Claire Lachaize.

Lire au lycée professionnel, n°49, page 38 (09/2005)

Lire au lycée professionnel - Chimères