Dossier : Prescrire

Le lecteur accompagné : répondre aux difficultés de lecture
Bruno Avitabile et Denis Vaginay.
Chronique sociale, 2004

Une double ambition est affichée dans cet ouvrage : apporter une contribution à la réflexion sur la lecture et avancer des propositions concrètes facilitant son apprentissage. Le parti pris énoncé d'emblée a retenu toute notre attention : ouvrir à tous le "royaume de l'écrit".

L'ouvrage montre toute l'importance de l'écrit dans ses multiples fonctions. "Plus qu'une clé, l'écrit est un passe-partout : aucune serrure ne lui résiste, aucun monde ne lui est fermé." Il souligne aussi les enjeux de pouvoir qui se nouent autour de sa maitrise : "L'utilisation de l'écrit potentialise [...] le pouvoir des uns sur les autres".

Les auteurs attirent notre attention sur les deux formes d'écrit qui circulent, chacune ayant des fonctions bien différentes : une forme d'écrit assimilée à de l'information (elle se veut avant tout efficace pour véhiculer un message ou distraire) et une forme d'écrit créatrice (elle développe l'imaginaire et ouvre à des réalités profondément ancrées dans la nature humaine). Ils déplorent le fait que notre société tende à privilégier la fonction informative de l'écrit et que les textes littéraires, ceux qui véhiculent une culture et permettent la transmission de valeurs, ne s'adressent qu'à un trop petit nombre.

Dans cet ouvrage une idée forte est énoncée : les textes disponibles dans nos sociétés écrites sont pour la plupart inaccessibles à une partie de la population, parce que trop complexes. Une fois posé le diagnostic, que faire et comment ? Comment rendre accessible à tous le patrimoine de notre culture (les contes, la mythologie, les classiques) ? Une première solution est évacuée à travers une analyse poussée. Rendre accessibles les textes, ce n'est pas les dégrader ou les édulcorer, contrairement à ce qui se fait pour nombre de contes classiques que diverses adaptations (écrites ou disneyennes) ont complètement vidés de leur sens profond. Une autre solution est proposée, livrée ici à la réflexion des uns et des autres et sujette à polémique. Pour faciliter l'accès au lire-écrire des publics en difficulté (adolescents en échec, adultes en situation d'illettrisme), il est ici proposé de réfléchir à l'adaptation de certains textes essentiels. Quels textes ? avec quelle méthode ? La réflexion est ouverte par cet ouvrage. La question vaut le coup d'être posée mais il me semble que ce n'est pas là le plus intéressant du livre.

L'intérêt primordial de cet ouvrage est d'offrir une véritable démarche d'exploration des écrits, écrits littéraires ou quotidiens, pour proposer à tous les prescripteurs (médiateur, enseignant, bibliothécaire) de multiples éclairages sur le fonctionnement de l'écrit et sur sa complexité. La compréhension d'un texte suppose que l'on puisse répondre à la question "que dit le texte?" mais aussi à la question "que ne dit-il pas ?". L'interprétation, étape suivante de la lecture, permet de répondre à d'autres questions : "Pourquoi le texte dit-il cela ? pourquoi le dit-il de cette manière ?".

Grâce à de nombreux exemples, l'ouvrage permet d'appréhender toute la complexité de l'acte de lecture. De nombreux éléments très présents dans les écrits peuvent complètement dérouter l'apprenant : l'usage des substituts (pronoms, périphrases) et des anaphores (terme de remplacement pour parler d'une même chose ou même personne), les sens figurés, les figures de styles, les références implicites, présupposés et sous-entendus.

Pour enseigner réellement la lecture il convient d'en repérer les différents processus et d'élaborer des stratégies d'enseignement et d'accompagnement adaptées. "L'acquisition des compétences requises pour devenir lecteur ne fait pas toujours l'objet d'un enseignement explicite. Les apprentis sont souvent livrés à eux-mêmes [...] et cela ne suffit pas pour tout le monde." Chaque prescripteur est invité à percevoir la complexité pour pouvoir ensuite éclairer et guider au mieux ceux qui peinent avec l'écrit, pour que chacun aille le plus loin possible, et à son rythme, sur les chemins de l'écrit.

Les propos sont illustrés de nombreux exemples littéraires, notamment de contes et de récits classiques (comme Pinocchio, pour qui l'apprentissage de la lecture est présenté comme un enjeu majeur dans son parcours d'humanisation).

Annie Vuillermoz.

Lire au lycée professionnel, n°47, page 9 (03/2005)

Lire au lycée professionnel - Le lecteur accompagné : répondre aux difficultés de lecture