Dossier : Prescrire

Apprendre !
André Giordan.
Belin, 1998 (rééd 2004)

"Prescrire des livres" a forcément à voir avec "apprendre" : d'une part prescrire, c'est apprendre aux élèves d'autres relations aux livres ; d'autre part dans tout processus d'apprentissage le livre et l'écrit ont une place essentielle.

Le projet du livre d'André Giordan est ambitieux. Il se propose de définir ce qu'apprendre veut dire, en insistant sur la complexité d'un processus souvent conflictuel ("apprendre est une dynamique personnelle et sociale d'élaboration et de mobilisation"). Son projet est de comprendre comment et pourquoi on apprend ("déceler ce qui facilite ou inhibe l'apprendre") pour avancer des propositions et redéfinir la place de l'école et des médiateurs, dont la raison d'être est de donner le goût d'apprendre tout autant que de transmettre des connaissances.

Retenons les idées fortes présentées dans l'ouvrage. Une première idée défendue ici est que tout projet d'apprentissage doit s'appuyer sur les "conceptions" de l'apprenant. Les conceptions (André Giordan préfère ce terme à celui de représentations) sont un ensemble d'explications et de modèles qui alimentent les préjugés et qui permettent à chacun d'apprivoiser son milieu de vie. Tenir compte des conceptions des élèves est essentiel, car chacun apprend avec ce qu'il est, ce qu'il sait ou croit savoir. Prendre en compte les conceptions de l'élève, ce n'est pas partir des seules questions de sa vie quotidienne, mais s'appuyer sur ce qui fait profondément sens pour lui. Ces conceptions doivent être "ménagées" dit Giordan, c'est-à-dire interrogées et analysées, et non pas balayées. L'apprenant doit saisir ce qu'il peut faire des nouveaux savoirs. Il doit percevoir de quelles dépendances les nouvelles propositions qui lui sont faites peuvent le faire sortir. Il doit surtout pouvoir répondre à la question centrale : apprendre pourquoi ?

En matière de lecture les mêmes exigences sont à retenir pour le prescripteur. Voici quelles seraient les interrogations à partager avec les jeunes : quel lecteur (ou non lecteur) suis-je ? lire pourquoi ? quelles lectures ( quels apprentissages ) peuvent me faire évoluer pour mieux maitriser ma vie ?

André Giordan affirme que "le rôle des médiateurs est essentiel", entendant ici les enseignants et ceux qui accompagnent les jeunes sur les chemins de l'apprentissage. Le médiateur est celui qui "perturbe et accompagne". Il est d'abord celui qui perturbe l'élève dans ses certitudes, parce qu'il questionne, qu'il déstabilise en apportant de nouveaux savoirs et qu'il demande des efforts. Par ailleurs il accompagne en organisant la confrontation des points de vue (entre élèves, entre élèves et adultes), en permettant la confrontation des apprentissages avec la réalité (par des activités qui ne sont pas une fin en soi, mais un moyen de poser des questions fondamentales), en favorisant l'expression (argumentation, verbalisation, ...). Il est aussi celui qui aide chacun à réfléchir à "comment on apprend" (quelles stratégies, quelles démarches sont mises en oeuvre ?).

Autre aspect mis en évidence dans ce livre : l'enseignant a un rôle essentiel à jouer pour accompagner l'élève dans la prolifération des informations. Apprendre, c'est savoir recueillir les informations, les sélectionner, les trier et les hiérarchiser, qu'il s'agisse d'informations écrites ou de celles véhiculées par les médias. Apprendre à lire les images, apprendre à analyser les émissions à succès pour en découvrir les mécanismes de séduction, sont à intégrer dans le projet éducatif tout comme nombre de savoirs ignorés par l'école. Le développement de l'esprit critique est placé au centre des apprentissages

Selon cet auteur, pour apprendre comme pour prescrire, quelques mots clés sont à retenir : conceptions (représentations) des élèves, médiation, repérage dans la masse des informations. Plusieurs des idées défendues par André Giordan permettent ainsi de prolonger notre réflexion sur la prescription de livres. Les idées avancées ne sont pas forcément nouvelles, mais elles sont mises en ordre et éclairées par de nombreux exemples concrets.

André Giordan, ancien instituteur, est professeur à l'université de Genève et directeur du Laboratoire de didactique et épistémologie des sciences.

Annie Vuillermoz.

Lire au lycée professionnel, n°47, page 8 (03/2005)

Lire au lycée professionnel - Apprendre !