Editorial

Editorial du numéro 44 (Ecrire avec un écrivain)

Ecrivons moderne !

Marie Guelpa

C'est en 1990 que le Journal officiel de la République française publiait "Les rectifications de l'orthographe" préconisées par le Conseil supérieur de la langue française. Que s'est-il passé depuis ? Pratiquement rien. Rares sont ceux qui utilisent cette orthographe au quotidien. Quant à son application dans les classes, je n'ai pas d'informations fiables, mais je doute que les choses bougent... Or cette réforme est raisonnable. Elle n'attente pas à l'intégrité de la langue. Elle propose des régularisations qui, à bien y regarder, tombent sous le sens. Et comment s'intégrera-t-elle aux pratiques des jeunes si nous, les enseignants, ne la transmettons pas ? Si la langue évolue, c'est preuve qu'elle est vivante. Laissons sa dictée à Bernard Pivot et écrivons moderne ! Désactivons les correcteurs orthographiques de nos traitements de texte qui, eux non plus, ne veulent rien rectifier. Achetons de nouveaux dictionnaires, visitons les sites adéquats (http://www.orthographe-recommandee.info/) et ne laissons plus croire aux jeunes que l'orthographe est le seul critère d'évaluation d'un écrit... En acceptant d'appliquer et d'enseigner la nouvelle orthographe, c'est-à-dire en modifiant notre propre posture par rapport à la norme, nous irons dans le sens d'une meilleure accessibilité des jeunes à l'écrit. Ce qui est précisément l'enjeu de notre travail.

Lire au lycée professionnel, n°44, page 1 (03/2004)

Lire au lycée professionnel - Editorial du numéro 44 (Ecrire avec un écrivain)