Notes de lecture

Dis-moi qu'il y a un ouragan
Fabrice Emont.
Gallimard, 2014

Léa vient d'emménager à "Zombiville". Elle a quitté la ville pour la campagne, a changé d'établissement et doit tout recommencer à zéro et notamment se refaire des amis et une réputation. D'ailleurs, ça attaque très fort : dès les premiers jours, elle doit former un groupe de travail en audiovisuel et réaliser un court métrage avec un téléphone portable. Et elle se retrouve dans un groupe pour le moins hétéroclite : Moussa, zen protecteur, le premier à lui avoir adressé la parole, Quentin, aussi appelé le vampire, Pauline, à la voix divine, et Jennifer, la star, et sa rivale toute désignée.

Très rapidement, on se rend compte qu'il s'est passé quelque chose dans son ancien établissement. Ce secret, on ne va le découvrir que dans les soixante dernières pages. Entre temps, elle aura eu le temps de connaître les membres de son groupe, de les apprécier, les détester, aimer, pleurer.

C'est un roman d'amitié, écrit de manière à toucher directement les adolescents. Il s'agit du premier roman de l'auteur.

Sandra Eudine.

Lire au lycée professionnel, n°74 (06/2014)

Lire au lycée professionnel - Dis-moi qu'il y a un ouragan