Notes de lecture

Petits meurtres en petite France
Geneviève Senger.
Oskar Éditeur, 2013, 178 pages

Jules est en terminale dans un lycée de Strasbourg et il apprend le chinois auprès d'une amie, Lan. Quand cette dernière est assassinée, il se jette à corps perdu dans la recherche de la vérité. Mais ces certitudes vont vite voler en éclat et le jeune homme devra faire des choix décisifs. Pendant ce temps, un tueur rôde et s'en prend aux adolescentes de la communauté asiatique de l'union européenne.

Sous couvert d'une intrigue policière un peu classique, nous sommes face au désarroi d'un adolescent qui vient de perdre une amie dans des conditions dramatiques. Jules est confronté à des situations qui vont mettre son intégrité et son sens moral à rude épreuve. Des thèmes difficiles sont abordés comme la justice, la présomption d'innocence, le suicide, la rédemption. Le style est fluide et l'action ne se relâche pas, ce qui en fait une lecture rapide. L'obstination de Jules concernant deux coupables potentiels permet à l'auteur d'amener un rebondissement final. La ville de Strasbourg offre de plus un cadre original à l'histoire car plusieurs lieux sont cités.

Mots-clés : roman policier, adolescence, justice, communauté chinoise

Catherine Arnaud.

Lire au lycée professionnel, n°73 (03/2014)

Lire au lycée professionnel - Petits meurtres en petite France