Notes de lecture

Le Fil à recoudre les âmes
Jean-Jacques Greif.
L'École des Loisirs, 2012

Kenishiro vit en Californie en 1941 et va être emprisonné dans un camp, en raison de l'attaque de Pearl Harbour. Il y est enfermé avec sa mère et sa soeur et écrit à son institutrice Mrs Moore pour lui parler de ce qu'il vit, de ses relations avec son pays et le Japon, lui qui est un Américain de la 2e génération.

Nous découvrons à travers ce récit que la discrimination envers les japonais à cette période était forte et a perduré jusqu'en 1952, et pourtant le narrateur de 13 ans qui ne parle pas le japonais explique ce qu'il subit avec beaucoup d'humour et une objectivité désarmante dans sa correspondance.

Il évoque avec son institutrice les lectures et les auteurs qui l'ont marqués, il parle aussi de la cuisine et des rites japonais en faisant communier les deux cultures occidentale et orientale.

Ce livre est très intéressant sur plusieurs plans : l'histoire personnelle de ce garçon est touchante et nous fait approcher un épisode de l'Histoire américaine, assez peu connu. De plus, les terribles conséquences du bombardement d'Hiroshima sur la population au Japon sont racontées avec justesse, ce qui en fait un livre passionnant et profondément anti-militariste.

Paule Kuffler.

Lire au lycée professionnel, n°69 (11/2012)

Lire au lycée professionnel - Le Fil à recoudre les âmes