Notes de lecture

Une robe couleur du temps
Bianca Turetsky.
Hachette, 2011

Louise, collégienne de 12 ans, a une véritable passion pour la mode. Mais loin de ses copines qui achètent toutes les mêmes vêtements, Louise préfère le vintage, les vêtements ayant déjà servi et pouvant raconter une histoire. Le bal du collège approchant, la jeune fille doit se trouver une tenue. Une invitation pour une "Vente Vintage pour Fashionistas Voyageuses" tombe à point. Sur place, elle rencontre deux vendeuses excentriques qui l'incitent à essayer une robe. Mais lorsque Louise l'enfile, elle s'évanouit et se réveille en 1912 dans la peau de Miss Baxter, une jeune actrice de 17 ans, à bord d'un somptueux bateau de croisière.

Ce roman est une véritable ode à la mode du début du XIXe siècle ainsi qu'à ses créateurs. Le fait que Louise se réveille dans la peau d'une riche actrice n'est qu'un prétexte pour lui faire essayer une succession de tenues de haute-couture. L'originalité du livre est la présence d'illustrations qui mettent en valeur les robes et les costumes mais qui dépeignent aussi l'intérieur du bateau. Les élèves auront peut-être du mal à s'identifier avec la Louise de 12 ans qui débute et clôt l'histoire mais son alter ego, star du grand écran devrait plus leur plaire. La jeune fille provoque quelques quiproquo à son arrivée sur le bateau, le temps de se rendre compte de qui elle est à cette époque, mais le temps pour elle également d'oublier ses mauvaises manières et ses expressions de 2011. La toile de fond historique intéressera d'autant plus les adolescentes qu'elle leur rappellera un film à grand-spectacle.

Catherine Arnaud.

Lire au lycée professionnel, n°67 (01/2012)

Lire au lycée professionnel - Une robe couleur du temps