Notes de lecture

Mayo, Ketchup ou lait de soja ?
Gaia Guasti.
Thierry Magnier, 2011

Une nouvelle élève vient d'arriver dans la classe de Noah. Elle s'appelle Elianor et elle a une particularité : elle sent bizarre. Les autres élèves disent qu'elle ne sent pas bon. Habituée aux brimades, elle se met elle même à l'écart.

Mais pour Noah, cette fille a une odeur, c'est sûr, mais pas nauséabonde, comme disent les autres, ni trop fleurie, comme les autres filles de la classe. Il essaie donc de se lier d'amitié avec elle, et de comprendre pourquoi elle diffuse une odeur différente.

Ce roman fait à peine une centaine de page et les chapitres sont très courts (34). Noah est en CM2, ce qui pourrait retenir certains élèves de lire le livre, mais le thème de la différence est très intéressant : les habitudes alimentaires.

En effet, Elianor a une odeur particulière car elle ne se nourrit pas avec les mêmes aliments que ses camarades, elle préfère les graines et le lait de soja.

En répondant à ses propres questions, Noah nous donne des explications sur les odeurs que nous diffusons, ainsi que l'alchimie qui peut se produire entre deux personnes en fonction de l'odeur. Noah a perdu son père plus jeune, et il n'en parle jamais, Elianor a quant à elle perdu sa mère. Il croit d'abord que c'est à cause de ce point commun qu'il veut se rapprocher d'elle.

À l'école, Elianor est victime de brimades à cause de sa différence, et en se portant à son secours, Noah attire sur eux la colère de la brute de l'école. Cette aventure va les rapprocher, dès lors Noah découvre un nouveau monde, celui d'Elianor, un monde dans lequel son père est Gourou et où les acides saturés n'ont pas leur place. Un choc des cultures pour le pauvre Noah, qui s'essaie, par amitié, au lait de soja et promet même d'arrêter ce poison qu'est le lait de vache. Mais lorsqu'il invite Elianor à visiter son monde à lui, plein de Nutella et d'huiles hydrogénées... la réaction attendue n'est pas là.

Ce premier roman de Gaia Guasti est plein d'humour et se termine de manière très inattendue. À la fois divertissant et enrichissant, je le conseille sans modération.

Sandra Eudine.

Lire au lycée professionnel, n°67 (01/2012)

Lire au lycée professionnel - Mayo, Ketchup ou lait de soja