Notes de lecture

Insatiable
Meg Cabot.
"Black Moon", Hachette Livre, 2011

Meena Harper, la trentaine, vit à New York et est dialoguiste pour la série télé à succès "Insatiable". Son frère Jon est au chômage et habite avec elle dans un appartement du centre ville en attendant de retrouver un emploi dans la finance. Sa meilleure amie est enceinte de 7 mois. Cette existence pourrait paraître somme toute banale si Meena n'avait pas un don particulier, celui de prédire la mort imminente des gens. Don qui la pousse souvent à intervenir dans la vie des personnes concernées. Un soir, alors que suite à une insomnie elle promène son chien, elle est sauvée d'une attaque de chauve-souris par un bel inconnu. Bel inconnu qu'elle retrouve quelques jours plus tard à un dîner organisé par son insupportable voisine, la comtesse Mary Lou Antonescu. Bel inconnu qui n'est autre que le descendant direct de Dracula, venu à New York pour enquêter sur une série de meurtres de jeunes filles. Bien évidemment, ces deux là ne vont pas rester indifférents l'un à l'autre, ce qui ne fera que raviver la lutte des clans au sein de la communauté vampire.

Meg Cabot délaisse quelque peu la littérature jeunesse pour une fiction plus adulte. Le thème très à la mode des vampires séduira les élèves mais ce roman contient quelques scènes qui justifient le "à partir de 15 ans". Les personnages ne sont pas non plus des adolescents, ils ont tous la trentaine et sont les deux pieds dans le monde du travail. Ceci dit, la lecture est très agréable, le style très fluide. On sympathise rapidement avec Meena qui possède un don qui la dépasse complètement et qui essaie de faire le bien autour d'elle. Le personnage de Lucien est aussi bien travaillé, même si finalement l'ensemble reste un peu cliché avec une histoire d'attraction/répulsion entre un vampire et une humaine. L'auteur essaime de nombreuses références sous forme de clins d'oeil à des romans et des séries, Dracula bien sur (il suffit de voir le prénom de l'héroïne), mais aussi True Blood, Journal d'un vampire, Vampire Academy, etc. L'humour est aussi omniprésent, surtout dans la première partie de l'ouvrage. La fin laisse présager une suite, qui est sortie d'ailleurs en juillet aux États-Unis. Pour fan du genre.

Catherine Arnaud.

Lire au lycée professionnel, n°66 (11/2011)

Lire au lycée professionnel - Insatiable