Notes de lecture

Manhattan Girls
Joanna Philbin.
"Wiz", Albin Michel, 2011

Difficile de vivre une adolescence tranquille quand on est une "fille de". C'est pourtant ce que s'efforcent de faire Lizzie, Carrie et Hudson, trois new-yorkaises inséparables. Respectivement fille de mannequin international, de magnat de la presse et de superstar de la pop, il leur est difficile de se faire de vrais amis et d'avoir une vie loin des soirées mondaines. Les trois jeunes filles ne veulent pas de la carrière que leurs parents ont tracé pour elles, malgré un avenir doré. Elles commencent petit à petit à se rebeller et à reprendre leur futur en main. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde et qui va mener à des situations cocasses.

Ne vous laissez pas avoir par la quatrième de couverture, l'histoire est un peu plus fouillée que ce qui est résumé. Plusieurs thèmes sont abordés de manière simple et réaliste, malgré l'univers "glamour" : la difficulté de savoir ce que l'on veut faire de sa vie à l'adolescence, la pression des parents pour réussir, la relation mère/fille. Pour une fois, l'héroïne principale du roman, Lizzie, n'est pas une adolescente parfaite, belle et intelligente que tout le monde admire. Au contraire, elle a un physique un peu ingrat qui permet à l'intrigue principale de se développer. L'adolescente, dont la mère est top modèle, se fait repérer comme mannequin "nouvelle beauté", c'est-à-dire comme mannequin à la beauté atypique. Les trois amies sont de bon conseil les unes pour les autres et se soutiennent dans les moments difficiles mais accumulent les erreurs qui leur permettent finalement d'avancer et de trouver leur voie. La fin laisse présager une suite.

Catherine Arnaud.

Lire au lycée professionnel, n°66 (11/2011)

Lire au lycée professionnel - Manhattan Girls