Notes de lecture

Des étoiles au plafond
Johanna Tydell.
Éditions Thierry Magnier, septembre 2010

Jenna a six ans lorsque sa mère lui annonce qu'elle a un cancer du sein. Depuis, Jenna a appris à vivre avec une mère malade. Mais aujourd'hui, à treize ans, elle n'en peut plus. Elle voudrait être dans une famille normale, avoir une adolescence normale. Heureusement, il y a Susanna, son amie et confidente de toujours. Les deux amies sont unies dans leur aversion pour Pénélope, la voisine de Jenna, la plus jolie et la plus populaire du collège. Plus le temps passe et plus la santé de la mère de Jenna se dégrade. Jenna doit admettre l'inimaginable : elle va sans doute mourir. En plus, Jenna ne supporte pas l'arrivée des grands-parents venus les assister.

Jeune auteure suédoise, Johanna Tydell a étudié le cinéma et la mise en scène à Stockholm. Elle vit ensuite pendant deux ans à New York comme scénariste et réalisatrice et travaille également pour la télévision. Ce premier roman à caractère autobiographique a connu un énorme succès en Suède où il a été monté en pièce de théâtre.

Le roman s'ouvre sur un poème de Jenna : elle se suicidera si sa mère meurt. La tonalité du roman est mélodramatique mais Johanna Tydell emploie les mots justes. En de courts chapitres, avec les mots d'une adolescente de treize ans, elle restitue avec émotion et pudeur la lente agonie de la mère de Jenna, mais aussi les questionnements de la jeune fille sur la mort, sur la vie. Jenna trouvera une alliée inattendue en la personne de Pénélope qui, elle, doit faire face à l'alcoolisme de sa mère. Les deux jeunes filles vont s'épauler pour grandir malgré tout et continuer à vivre. Roman très émouvant.

Natacha Commis.

Lire au lycée professionnel, n°64 (02/2011)

Lire au lycée professionnel - Des étoiles au plafond