Pistes de lecture

Sébastien
Jean-Pierre Spilmont.
La Fosse aux ours, 2010. 139 p.

Sébastien vient d'être amené au commissariat après avoir été retrouvé endormi sur un banc public. Bourgoin, le flic chargé de son interrogatoire, essaie de comprendre comment Sébastien en est arrivé là.

L'échange avec le policier ravive les souvenirs de l'adolescent et le ramène à son entrée aux Étangs de Bar les Rives, institut spécialisé pour enfants en difficultés. Ses parents l'ont placé ici car, propriétaires d'un magasin de matériels de ski à la station des Mourcets, ils ne peuvent lui consacrer le temps nécessaire à une bonne prise en charge. C'est pourquoi, les grands-parents ont pris le relais et notamment le grand-père qui est le seul à le traiter comme un être à part entière. Leur petit-fils passe tous ses week-ends chez eux ainsi que les vacances scolaires. Sébastien est très proche de son aïeul et découvre les amis de ce dernier ainsi que son implication dans la guerre d'Algérie.

Sébastien raconte sa vie au centre avec beaucoup de colère dans un premier temps, puis des amitiés se lient, notamment avec Dubochel, son compagnon de chambrée et Delmal, la nouvelle éducatrice. Il protège également Oskar, plus petit que tous et bouc émissaire de la plupart des enfants.

Une écriture simple, dépouillée qui va à l'essentiel. Des descriptions courtes qui procurent une émotion concentrée liée à une situation donnée. Un récit dans l'immédiateté. Un roman sous forme de cri de douleur. Très facile à lire. A proposer à nos adolescents.

Ce roman fait partie de la sélection 2010 du Prix Littéraire des apprentis et lycéens Rhône Alpes.

Carine Miletto.

Lire au lycée professionnel, n°63 (02/2011)

Lire au lycée professionnel - Sébastien