Pistes de lecture

3 nouvelles noires
Didier Daeninckx, Chantal Pelletier et Jean-Bernard Pouy.
Gallimard, 2007. (La bibliothèque Gallimard). Accompagnement pédagogique de Françoise Spiess

Gallimard lance une série de recueils de trois nouvelles destinée aux élèves à partir de la troisième. Les 3 nouvelles noires nous semblent convenir à des élèves de BEP. Il s'agit de trois nouvelles à chute, palpitantes, efficaces, chacune d'un registre différent et bien marqué : une occasion de faire découvrir aux élèves les nuances d'un genre à travers des oeuvres complètes.

La première, Tirage dans le grattage, de Didier Daeninckx, a été éditée pour la première fois chez Denoël en 1992. Cyrille, Stan et Norbert braquent la banque Gravelot et s'enfuient avec le magot se cacher dans un gite rural à proximité du village de Saint-Esquirol. La police est à leurs trousses et la banque promet une forte récompense à qui les retrouvera.

La seconde, A vol d'oiseau, est une histoire de Chantal Pelletier, parue chez Gallimard en 2001. Antoinette, jeune retraitée, vient de tenter de se suicider. Elle vit avec son mari, Adrien, à quatre kilomètre à vol d'oiseau de sa fille Eliane, en Franche-Comté, dans une jolie maison, entretenue avec soin, meublée patiemment de pièces trouvées chez des brocanteurs. Certaines ont valeur d'antiquités et représentent une vie de travail. Mais ce confort interdit au couple de s'évader, ne serait-ce que quelques jours, de peur que les voleurs ne viennent lui ravir ses trésors... Antoinette déprime, sa fille lui en veut, Adrien voudrait que la famille retrouve le sourire. Et si on offrait à Eliane la pièce maitresse de la maison : une commode XVIIIe ?

La troisième, Ah, que la montagne est belle !,écrite par Jean-Bernard Pouy et publiée en 1999 aux éditions Baleine/Le Seuil, associe humour et genre noirs. Trois vieux messieurs vivent à l'écart dans un village déserté de haute montagne, jusqu'au jour où l'un d'entre eux, Lucien, emmené d'urgence à l'hôpital en état d'ébriété avancée, meurt après avoir un peu bavardé... Marcel n'explique pas autrement l'arrivée de chasseurs armés et conquérants : ils savent qu'il y a de l'argent à trouver et ce ne sont pas deux vieux, dont personne n'irait se préoccuper, qui vont les empêcher de mettre la main sur le magot.

L'appareil pédagogique est de qualité : les trois nouvelles sont commentées par Françoise Spiess, qui propose une définition minutieuse du polar noir, une analyse de chaque nouvelle et de récents entretiens avec les auteurs.

Judith Rosenfeld.

Lire au lycée professionnel, n°55, page 41 (09/2007)

Lire au lycée professionnel - 3 nouvelles noires