Pistes de lecture

Rosangella
Berlion / Corbeyran.
Dargaud, 2007

Beau personnage de femme créé par Corbeyran et dessiné par Berlion, Rosangella n'a pas eu la vie facile : battue par Max, le père de ses deux premiers enfants, Manu et Lisa, spoliée ensuite par l'homme avec qui elle vécut et géniteur de Bruno, son deuxième fils. Elle exploite deux manèges de fête foraine, dans une petite ville du midi de la France. Dans cette localité, Jo, vigile de centre commercial, devient son ami, veille sur elle discrètement, sans oser lui avouer son amour. Quinze ans plus tard, Max revient et, sous prétexte de fêter l'anniversaire de Lisa, essaie de renouer avec Rosangella ; ce retour déstabilise la famille, fait revenir des souvenirs violents et douloureux. Mais l'héroïne, beaucoup plus forte, ne se laisse pas abuser par ce nouveau Max. Agissant comme un révélateur, la fête constitue un moment dramatique où s'éclaircissent les non-dits du récit, s'expliquent différents épisodes de la vie de Rosangella qui, enfin, peut connaitre, si ce n'est le bonheur, au moins l'apaisement et la sérénité.

Le scénariste a développé un magnifique personnage féminin, brisé par la vie mais capable de se relever, de montrer une grande force de caractère dans les moments difficiles. Il fait avancer le récit à partir du point de vue de la fille de Rosangella, mais livre au lecteur tous les sentiments, toutes les pensées des personnages, si bien que celui-ci se retrouve dans la situation de focalisation zéro. Le scénario, de ce fait, apparait très original.

Berlion, le dessinateur, propose un dessin de grande qualité, fortement lumineux, réalisé directement en couleur ; les couleurs pâles et froides pour la majeure partie de l'album, correspondent à la vie difficile, monotone de l'héroïne (sortie de prison de Manu, place de la cité où sont installés les manèges...). Elles deviennent plus chaudes quand monte l'intensité dramatique (anniversaire de Lisa...), pour être particulièrement éclatantes dans l'épilogue.

Cet album illustre parfaitement ce drame familial (femme battue, famille éclatée...), banal par certains aspects mais pourtant effrayant par la violence qui explose à certains moments.

Lire au lycée professionnel, n°54, page 39 (06/2007)

Lire au lycée professionnel - Rosangella