Pistes de lecture

Auschwitz, 60 ans après
Wieviorka, Annette.
Robert Laffont, 2005

Auschwitz représente le symbole de la barbarie nazie à l'égard des peuples opprimés, et surtout des juifs. Construit en Pologne dès les débuts de l'offensive allemande contre l'URSS, il deviendra le plus grand camp de concentration du IIIe Reich, où plus d'un million d'hommes, femmes et enfants seront assassinés (de ce fait c'est le plus grand cimetière du monde).

L'auteur décrit la construction, l'aménagement, l'extension du camp d'Auschwitz-Birkenau au fur et à mesure de la mise en oeuvre de la solution finale pour répondre aux besoins : tuer et faire disparaitre les corps de milliers de déportés par jour. C'est un véritable complexe industriel d'exploitation et d'extermination : juifs (dans une proportion écrasante), mais aussi Tsiganes, prisonniers de guerre soviétiques, Polonais, témoins de Jéhovah, politiques ou criminels allemands, qui se développe à Auschwitz (nom d'une petite ville polonaise de haute Silésie). Comme pour la plupart des camps, sa libération fut fortuite : bien que connus des Alliés, les camps de concentration ne constituaient pas un objectif militaire.

L'auteur, dans son rôle d'historienne, rend compte de la place d'Auschwitz dans le déroulement de la Seconde Guerre mondiale, mais soulève de nombreuses questions quant au symbole qu'il représente et au devoir de mémoire. Annette Wieviorka s'interroge notamment sur la visite d'Auschwitz-Birkenau : quelle attitude adopter (les téléphones portables sonnent aussi dans ce camp) en parcourant le site, comment rendre visible, sensible, la réalité et l'horreur de ce qui s'est passé, replacer ce qui relève du souvenir dans une perspective historique, relier les leçons de cette tragédie à l'époque actuelle, mettre en valeur les témoignages, alors que les rescapés sont de moins en

moins nombreux, comment mettre en valeur les lieux, conserver, restaurer (Birkenau, longtemps négligé, a servi de paturage, de terrain de chasse et de pêche) ?

Cette étude sur Auschwitz, d'un abord facile, permet d'avoir une bonne connaissance du phénomène concentrationnaire dans son contexte historique, avec tous les prolongements, depuis sa libération jusqu'à la période actuelle. Livre d'histoire s'adressant plus particulièrement aux enseignants, il peut cependant intéresser des élèves sensibles à cette question et désireux de s'informer.

Gérard Belle-Pérat.

Lire au lycée professionnel, n°47, page 39 (03/2005)

Lire au lycée professionnel - Auschwitz, 60 ans après