Notes de lecture

Le Mal en patience
Rober Bigot et Christian Grenier.
Gulf Stream Editeur (collection L'histoire comme un roman), 2009

Après avoir reçu la visite d'une jeune femme engagée dans Pharmaciens sans frontières, Patrick prend la décision de quitter sa pharmacie de province et de rejoindre l'association humanitaire en mission en Bosnie. En 1995, dans de longues lettres adressées à son ami d'enfance, il va raconter cette guerre et ses peurs. Romain, son ancien camarade de classe va quant à lui découvrir qu'il est atteint d'un cancer. Confrontés chacun à des malheurs, les deux correspondants vont au fil de leurs lettres, se dévoiler, se soutenir et renforcer ainsi leur amitié.

Édité en partenariat avec Pharmaciens Sans Frontières Comité International, ce roman repose sur une structure complexe qui donne au lecteur l'impression de lire des témoignages authentiques. En effet, le livre commence par une lettre de l'ancienne professeur des deux amis qui fait parvenir la correspondance entre Romain et Patrick à une jeune bosniaque, Mariana. Ayant recouvré la vue grâce à Romain qui à sa mort lui a légué sa cornée, elle souhaite en savoir plus sur ses sauveurs. Puis, le roman se poursuit par les lettres des deux amis interrompues par le journal de Mariana qui réagit et commente les missives comme pourrait le faire le lecteur du roman. Ainsi, réaliste et bouleversant, ce roman épistolaire nous brosse le portrait de deux destins confrontés au malheur, l'un devant faire face à la maladie et l'autre aux ravages de la guerre. Ce livre, hymne à l'amitié, nous permet ainsi de découvrir le conflit en Bosnie tout en gardant une certaine distance notamment du fait de la pudeur du langage de Patrick. Ainsi, bien que le conflit soit décrit tel qu'il est vécu par les civils, il peut être lu par des collégiens. (4e-3e)

France Jourdy.

Lire au collège, n°84 (06/2010)

Lire au collège - Le Mal en patience