Dossier - "Grandir avec les médias"

10 coups de coeur (+1) : les médias dans la littérature jeunesse

Françoise Silvestre, professeur-documentaliste au collège Marcel Chêne de Pontcharra (38)

Dix livres documentaires ou de fiction à proposer aux collégiens pour enrichir leurs connaissances ou leur réflexion sur les médias : journaux, radio, télévision, Internet, cinéma, photographie...

Médias d'information

Les dessous de l'info / Mélina Gazsi et Florence Vielcanet, illustrations Gilles Freluche
"Hydrogène", La Martinière jeunesse, 2010, 108 pages
Mots-clés : source d'information, médias d'information, écriture journalistique, métiers de la presse

Trois chapitres dans un style vivant pour expliquer à des adolescents comment s'organise la chaîne de l'information, depuis la collecte jusqu'à la mise à la disposition aux lecteurs, auditeurs, téléspectateurs ou internautes. Une première partie ("D'où viennent les nouvelles ?") est consacrée aux différentes sources, professionnelles ou non, dont les médias disposent pour s'approvisionner en informations. Les auteurs expliquent les différences entre une dépêche d'agence, un communiqué d'attaché de presse, un reportage fourni par un journaliste d'investigation, la lecture de blogs, de tchats ou encore un témoignage par téléphone. Elles montrent l'usage spécifique qui est fait de ces différentes sources. Dans une seconde partie ("Informer, c'est choisir") les auteurs décrivent le travail des rédactions pour sélectionner les informations, les hiérarchiser, passer de la dépêche à l'article par l'écriture, l'angle d'attaque. Les spécificités des professionnels sont passées en revue et des encarts sur le vocabulaire de la presse complètent le texte. Enfin, la dernière partie du livre ("Se faire une opinion") aborde le décryptage de l'information. On y trouve des éléments pour classer les médias d'information selon leur nature (presse d'opinion, presse spécialisée, rythme de parution...) et leur orientation en fonction des grands courants politiques. On y trouve également des conseils pour avoir un regard critique sur la réception de l'information : consulter plusieurs médias pour comparer, se souvenir que l'information est mise en scène dans les médias. Voici donc un excellent support pour aborder la Semaine de la presse au collège, à recommander également à tous les collégiens qui participent à la rédaction d'un journal.

Ils l'ont dit à la télé... : l'information dans les médias / textes de Béatrice Vincent, d'après une histoire de Gilberte Bourget, illustrations Ronan Badel
"Autrement junior - Société", Autrement, 2004, 48 pages
Mots-clés : médias d'information, histoire, liberté de la presse, pluralité

Un documentaire synthétique et facile à lire qui parvient en quelques pages illustrées avec humour, à expliquer le fonctionnement des médias obéissant parfois à des impératifs éloignés de leur mission d'information : exigence de rapidité, audimat, censure, objectifs économiques ou politiques... En guise d'introduction, une courte histoire met en scène une collégienne invitée à donner son avis sur l'augmentation du prix du paquet de cigarettes, pour une émission de télévision. Son étonnement est grand lorsque, le soir, elle regarde le reportage et constate qu'il ne rend pas exactement compte de ses paroles. Après avoir défini ce que sont les médias l'auteure brosse un rapide historique de l'ensemble des moyens de communication audiovisuels, depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. À travers quelques grandes affaires (Dreyfus, Timisoara en 1989...), elle rappelle comment on peut manipuler l'information. Elle évoque ensuite le métier de journaliste, les techniques d'écriture, le nivellement de l'information, les dangers des regroupements de médias au sein de quelques grands groupes et les limites de la liberté des journalistes. Elle achève ce tour d'horizon par une bibliographie sélective de romans sur le thème des médias, un lexique et une liste d'associations, de sites ou d'organismes pour apprendre à décrypter les informations. À recommander dès la classe de 6e avec un seul regret : une édition qui commence à dater.

Les 1000 mots de l'info : pour mieux décrypter le discours de l'actualité / Élisabeth Combres et Florence Thinard
Gallimard, 2010, 360 pages
Mots-clés : décryptage de l'information, actualité, vocabulaire de la presse

Dans cet ouvrage indispensable pour aborder l'actualité, Élisabeth Combres et Florence Thinard, toutes deux journalistes indépendantes et écrivains pour la jeunesse, ont sélectionné et expliqué plus de 1000 notions, expressions, noms propres ou noms communs que l'on peut lire ou entendre dans la presse. Constatant que les informations dans les médias sont souvent incomplètes, elles mettent en perspective les événements, les personnalités, les lieux que l'on retrouve dans un discours continu, formaté, et donnent ainsi, dans des notices courtes et claires, des clés pour les comprendre. L'ordre alphabétique fait voisiner des mots appartenant à des domaines très divers. À la lettre C, par exemple : "CAC 40", "Caisse nationale d'assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS ou CNAM)", "Caisse noire", "Campagne électorale", "Cancer", "Candidat", "Cannabis", "Capital"... Cependant, ce livre, régulièrement mis à jour, est bien plus qu'un regard encyclopédique sur l'actualité. Abondamment illustré par des photographies issues du fonds de l'agence Magnum accompagnées des commentaires de grands photographes, c'est aussi une introduction au photojournalisme. Ses chapitres "Thémas" et "Débats" en font également un support d'initiation à l'argumentation, à la critique, car ils donnent de la matière à chacun pour construire sa propre opinion en fondant ses convictions sur des faits. À avoir absolument sous la main lorsque l'on parcourt des articles dans les journaux, sur Internet ou lorsqu'on écoute la radio ou que l'on regarde la télévision.

La vache tombée du ciel et autres faits divers / Michel Piquemal et Patrice Cartier, illustrations Bruno Salamone
Albin Michel jeunesse, 2010, 64 pages
Mots-clés : faits divers, humour, humour noir

Michel Piquemel et Patrice Cartier ont collecté dans la presse écrite et audiovisuelle les faits divers les plus cocasses de toutes les époques et de tous les pays. Tous vérifiés, authentifiés, ils sont classés par thème et sont racontés sous forme de brèves ou d'articles courts. Les dessins humoristiques de Bruno Salamone contribuent à souligner l'aspect loufoque de ces nouvelles incroyables, mais vraies. C'est une alternative au Guinness des records que les élèves s'arrachent dans les CDI, mais pas seulement. En introduction, les auteurs présentent le fait divers dans la presse et terminent sur un petit chapitre très utile consacré aux canulars et aux "légendes urbaines" qui ne sont que des faits inventés. Enfin, pour ceux qui veulent aller plus loin, ils proposent une bibliographie et des adresses de sites Internet.

Internet, réseaux sociaux

Mauvaise connexion / Jo Witek
"Eco", Talents hauts, 2012, 96 pages
Mots-clés : réseau social, dépendance, cyber délit

Un récit avertissement, à la première personne, dans lequel la narratrice se remémore l'enchaînement des faits qui l'ont conduite à subir, quatre ans plus tôt, ce que l'on peut appeler un viol virtuel. Julie raconte ce qui lui est arrivé à 14 ans. Alors, à la recherche de sa personnalité, elle rêve de devenir top-modèle et organise avec sa meilleure amie des séances de photographies dans sa chambre. Sa mère adopte une attitude méprisante envers sa fille qu'elle traite de "pétasse". Julie, blessée, ne sait à qui confier son désarroi, c'est pourquoi, un jour, après une violente altercation, elle endosse une fausse identité et se livre sur un tchat. Elle fait rapidement la connaissance d'un soi-disant jeune photographe qu'elle ne rencontrera jamais, mais avec lequel elle va correspondre quotidiennement. Celui-ci, après avoir gagné sa confiance, puis son amour, la pousse peu à peu à se dénuder devant une webcam. Dans un langage sobre, ce texte, au plus près de ce que ressent la jeune fille, témoigne efficacement des ravages psychologiques des "mauvaises rencontres" sur le web. Il décortique magistralement les mécanismes de la manipulation : mise en coupe psychologique progressive, dépendance totale conduisant les victimes à agir malgré elles. L'histoire de Julie montre, par ailleurs, la complexité juridique des cyber délits. À conseiller à partir de la 4e.

Photographie

Brûler de l'intérieur / Ahmed Kalouaz (texte) et Alain Cornu (photographies)
"Photoroman", Thierry Magnier, 2012, 86 pages
Mots-clés : photographe, photographie, mémoire sociale, mémoire familiale

Au coeur de cette belle histoire, la photographie comme lien entre les individus, les époques. Les auteurs de la collection "Photoroman" sont en effet invités à écrire autour d'une série de clichés. L'imaginaire d'Ahmed Kalouaz se déploie à partir des photographies d'Alain Cornu, pour un hommage à Marcelle Vallet, une photographe pionnière, qui, à partir des années cinquante, a fait des milliers de clichés de forains, de familles de mineurs ou d'ouvriers du Nord, puis plus tard, d'habitants des grandes cités naissantes autour de Lyon. Mélangeant fiction et réalité, l'auteur imagine la rencontre, dans un café de Nyons, de Sophie, une lycéenne en vacances, avec Marcelle, une vieille dame de plus de 90 ans, qui peine à rapporter ses provisions du marché. Chez Marcelle qu'elle a raccompagnée, Sophie découvre une impressionnante collection témoignant d'une France industrielle qu'elle n'a pas connue. Pour Sophie, qui fuit l'atmosphère lourde de la maison où son père, responsable d'une association humanitaire est en état de burn out face à l'accumulation de dossiers, de détresses, c'est une révélation. Ces visages de déshérités, de petites gens, fixés sur la pellicule par Marcelle, prennent une dimension particulière et lui font comprendre, accepter le travail de ce père si peu présent pour la famille. À son tour, la jeune fille va exhumer des photographies de son enfance encore insouciante, heureuse. Par-delà les années, Marcelle et Sophie évoquent des souvenirs communs fixés pour la postérité. Dans ce récit, Ahmed Kalouaz révèle l'importance de la photographie, comme passage de témoin, comme support de la mémoire privée, familiale, ou historique, sociale. Il nous donne à penser que ces deux sphères sont en interaction et participent à part égale à la construction des individualités, du présent. Un beau texte à proposer dès la classe de 4e.

J'apprends la photo ! / Nicolas Piroux
Le temps apprivoisé, 2009, 64 pages
Mots-clés : photographie, technique de la photographie

Au catalogue de cette maison d'édition spécialisée dans les loisirs créatifs, un petit livre broché qui, en 28 chapitres limpides, permet aux enfants et aux adolescents de bien débuter dans la pratique de la photographie. En introduction, les deux grandes familles d'appareils (argentiques, numériques) sont décrites ainsi que leur fonctionnement. Viennent ensuite des chapitres consacrés aux règles de base ("non au flash !"). La plus grande partie de l'ouvrage contient des conseils pour se comporter en pro de la photo dans des situations variées : de nuit, de jour, à l'intérieur, à l'extérieur. Comment réaliser des portraits, des paysages bien cadrés, des panoramiques, des macros. Comment exprimer le temps qui passe, le mouvement. Comment fabriquer un album de voyage... Enfin pour clore le livre, l'auteur suggère des techniques pour réaliser des photographies d'art ou des photographies abstraites. Il invite à se poser la question de l'usage de la couleur, à réfléchir au point de vue, à ce que l'on ne prend pas souvent (le ciel, les nuages). Il montre comment exploiter les éléments géométriques d'un paysage et même, comment utiliser des photographies ratées... Avec humour et de façon très pédagogique, ce livre génial apprend également à mieux regarder autour de soi. Un ouvrage à mettre entre toutes les mains des débutants, y compris celles des adultes ! Signalons du même auteur et pour la même maison d'édition, un autre titre sur la photographie : Photos : techniques, retouches et création (2011).

Photos chopées : les images disent-elles la vérité ? / David Groison et Pierangélique Schouler
Actes Sud junior, 2013
Mots-clés : photographie, information, désinformation, manipulation

La retouche de photographies n'est pas apparue avec Photoshop ou d'autres logiciels dont c'est la vocation. Quelques exemples illustrent que l'histoire des manipulations de photos démarra dès 1860. Le numérique permet donc d'amplifier un phénomène déjà existant, et aujourd'hui très largement répandu dans les médias. Les agences de communication et de publicité en abusent, établissant par exemple grâce aux retouches, des canons de beauté impossibles. Mais plus gênant encore est l'utilisation de la retouche sur des photos de presse, contribuant ainsi à la désinformation des citoyens alors que le but initial du photojournalisme est justement l'inverse.

Ces photos détournées ont cependant une vertu pédagogique indéniable : elles permettent de comprendre la fabrique de l'information. Ainsi, ce petit ouvrage très bien fait, basé sur de nombreux exemples, nous montre ce que l'on peut modifier, et les raisons qui peuvent pousser à le faire : donner (ou enlever) un sens, prouver qu'une action a bien eu lieu, simplifier la lisibilité, pour des raisons esthétiques, politiques, ou faire le buzz sur Internet. Une dernière partie de l'ouvrage donne quelques exemples intéressants d'actions et réactions aux modifications d'images, de la résistance à l'utilisation bienveillante.

Télévision

La télévision à petit pas / Sophie Bachmann, Christophe Barreyre, Jean-Emmanuel Casalta et Jean-Claude Mocik, illustrations Toniduran
"À petits pas", Actes Sud junior, 2008, 70 pages
Mots-clés : télévision, financement

Après une évocation rapide des grandes dates de l'histoire de la télévision, depuis la première expérience en 1900 lors de l'Exposition universelle de Paris, jusqu'à la généralisation du numérique en France, les auteurs présentent les spécificités de ce média qui reste à ce jour, le principal outil d'information et de divertissement. Les questions auxquels répondent les auteurs sont essentielles. Quel est le rôle de l'État et comment se répartissent les chaînes entre public et privé ? Comment sont régulés les programmes et à quelles obligations déontologiques et économiques doivent-ils obéir ? Quel est le rôle du CSA ? Qui intervient dans la fabrication d'une émission et comment ? Comment élabore-t-on les grilles de programmes et comment le temps de diffusion est-il réparti entre fiction, informations, divertissement, publicités ? Comment finance-t-on la télévision et quel est son avenir face à Internet ? Bien qu'il mérite déjà une mise à jour, ce livre documentaire est précieux, car sans être rébarbatif, il dresse un panorama complet de l'univers de la télévision et contient des informations souvent éparpillées sur plusieurs études. À conseiller dès la classe de 5e.

Cinéma

Au cinéma Lux / Janine Teisson
" Tempo+", Syros, 2007, 114 pages
Mots-clés : cinéma, salle de cinéma

Monsieur Piot est le "propriétaire-caissier-ouvreuse-opérateur" d'une petite salle défraîchie, qui, tous les mercredis après-midi, se transforme en ciné-club. Marion, 18 ans, et Mathieu, 23 ans, passionnés de "vrai" cinéma, celui des cinémathèques, pas le cinéma commercial des "sous-films", des "films-objets" commerciaux, comme dit Monsieur Piot, y font connaissance à la faveur d'une panne de bobine, et prennent l'habitude de s'y retrouver chaque semaine. Ils se sentent attirés l'un par l'autre, mais s'interdisent d'aller plus loin dans cette relation amoureuse naissante. Qu'est-ce qui les retient ? Les lecteurs le découvrirons à la toute fin du récit, à moins que, perspicaces, ils ne devinent le secret caché dans le texte subtil de Janine Teisson qui est à relire, une deuxième fois, pour le plaisir des mots à double sens. L'auteur raconte une très belle histoire d'amour, mais pas seulement. À travers cette rencontre improbable, elle nous donne l'occasion de regarder le cinéma autrement, de nous arrêter sur cette sorte d'alchimie qu'il opère entre musique, voix et images. Le récit est émaillé de références de grands chefs-d'oeuvre de l'histoire du cinéma. Il est une excellente introduction à proposer à des classes de troisième ou seconde participant à un projet comme "Cinéduc" ou "Collègiens au cinéma".

Le cinéma / Jean-Michel Billioud
"Tothème", Gallimard jeunesse, 2011
Mots-clés : cinéma, histoire, technique, métier

Une façon amusante de survoler l'histoire du septième art, de ses techniques, de ses acteurs, de l'envisager en constante évolution, soit en suivant, au choix, parmi sept parcours indiqués par des repères de couleurs (date, genre, réalisateur, figures mythiques, métier, lieux, business), soit en adoptant une lecture tout simplement chronologique. Quelle que soit la progression choisie, le code couleur est là pour rappeler dans quel domaine classer telle ou telle information. En outre, le texte, très documenté est vivant, aéré, ponctué de collages humoristiques. On y découvre un grand nombre de trouvailles au niveau de la mise en page, comme par exemple, la "Une" factice, façon journaux économiques, qui sert de toile de fond aux articles du parcours "Business". C'est une mine d'informations pour les exposés de nos collégiens qui prendront plaisir à relire ce livre en suivant des itinéraires variés. Ils pourront même faire quelques essais en échangeant des phrases mythiques ou des répliques cultes, puisées dans les dernières pages.

Lire au collège, n°94 (11/2013)

Lire au collège - 10 coups de coeur (+1) : les médias dans la littérature jeunesse