Dossier - "Entrée en théâtre(s) : répertoire contemporain et jeune public"

Au théâtre, on parle latin !

Liliane Sommier, certifiée de lettres classiques au collège Émile Zola (Prahecq, 79)

Quel professeur de lettres classiques n'a pas été hérissé en entendant qualifier ses disciplines de "langues mortes" ? C'est cette sainte horreur qui m'a déterminée à user du théâtre pour donner une dimension orale à l'initiation au latin des 6e.

Depuis plusieurs années, je monte donc des projets lettres classiques associant le latin au jeu théâtral : sketches, comédie latine, tableaux alternant dialogues, chants et danses. J'écris moi-même les scénarios et les dialogues destinés à être joués en tenant compte de la jeunesse des interprètes et des spectateurs ; je puise mes sujets dans la culture gréco-romaine (relations maître, fils, esclave ; Énée, Ulysse...). La langue latine est aussi transparente que possible grâce à la répétition d'étymons identifiables : "Magister te punivit ! Publius punitus est !" (plutôt que "poenas dare"). Quelquefois, un récitant résume l'action en français : "Spectateurs, que fallait-il comprendre ? Que ce jeune homme est amoureux...". Ou encore la mise en scène permet un doublage simultané :

Énée - Salve ! Quis es ?
Le latiniste - Salve ! Quis es ? Par Jupiter, tu parles latin ! Mais moi aussi ! Voyons... tu, quis es ? (au public) Ne vous inquiétez pas, je vais traduire !
Énée - Sum Aeneas...
Le latiniste (montrant un écriteau) - Je suis Énée.
Énée - Troja destructa est...
Le latiniste (montrant un écriteau) - Troie est détruite...
Énée - Conjux mea perdita est...
Le latiniste (montrant un écriteau) - Mon épouse est perdue.

L'expression théâtrale oblige les élèves à travailler le latin oral : articulation, apprentissage ludique de la prononciation restituée, mémorisation de phrases, d'expressions, de formes déclinées. Les premières répétitions consistent en lecture latine avec travail du ton, les élèves restent assis et répètent leurs répliques jusqu'à ce que le texte latin soit dit de manière plus fluide et sans accrocs. Ils accentuent les mots-clés (noms des personnages, des éléments nécessaires à la compréhension de l'intrigue).

L'interprétation et le jeu scénique conduisent les acteurs à une nécessaire compréhension du texte : oui, il faut bien pour interpréter le texte pour que mes jeunes acteurs sachent de quoi ils parlent ! Aussi la traduction accompagne-t-elle les dialogues latins dans un premier temps, et quand je juge qu'ils en connaissent suffisamment le sens , je distribue les livrets en latin seul. Souvent dans les répétitions, je me livre à un exercice d'analyse ou de version accompagné de la gestuelle : "Regarde ton interlocuteur ! Serve est un vocatif !".

Le besoin de se costumer a engendré un atelier de pliage de toges, un atelier coiffure pour élaborer les chignons et poser les voiles des matrones. Le décor même sommaire requiert la nécessité de rechercher et projeter en fond de scène des images que l'on recherche et capture sur Internet (Google images, sites illustrés de mythologie) : marché aux esclaves, Troie en flammes, trière...

Le travail de mise en scène et de répétition se déroule dans le cadre d'un atelier-théâtre hebdomadaire d'une heure, de novembre à juin, et trouve son aboutissement lors des représentations données devant les élèves de 6e puis lors des Portes Ouvertes de l'établissement. Je mentirai si je ne disais pas que les spectateurs ont été de prime abord déconcertés mais on y a gagné en attention et en écoute ! Les 6e sont intrigués, les parents curieux, les collègues surpris. Il a même été dit que c'était un projet "gonflé", c'est-à-dire audacieux ! Audacieux, pourquoi ? Parce que nous faisons entendre une langue vieille de deux mille ans ?

C'est à un spectacle vivant que nous convions nos spectateurs qui, outre la valorisation des jeunes acteurs de l'atelier-théâtre, permet de dynamiser les langues anciennes dans l'établissement, de les rendre sinon "vivantes", du moins animées et vivaces !

Lire au collège, n°93 (05/2013)

Lire au collège - Au théâtre, on parle latin !