Dossier : l'Histoire des arts

Réalisation plastique et écriture : de la photographie au fantastique

Thierry Jallet, professeur de français et David Chareyron, professeur d'arts plastiques, collège Alex Mézenc, Le Pouzin (07)

Ce projet interdisciplinaire dans une classe de Quatrième concerne les cours d'arts plastiques et de français.

Au début de l'année scolaire, le professeur d'arts plastiques a présenté aux élèves des travaux de plusieurs photographes contemporains comme le français Denis Darique, l'américain Robert Parkeharrison ou encore les britanniques William Hundley et Jamie Baldridge. À partir de ces découvertes, il a été demandé aux élèves de produire au moins une image qui ouvre sur le registre fantastique dans la continuité de ce qu'ils avaient vu. Deux exercices différents devaient leur permettre d'y parvenir.

Le premier consistait à récupérer plusieurs éléments iconiques divers, sans lien apparent entre eux, pour créer un collage qui devait contenir du sens (un visage, un personnage...)

Le deuxième exercice prenait pour support une photographie numérique de chaque élève dans la classe. Il s'agissait de procéder par ajout en insérant, par collage essentiellement, un ou deux éléments iconiques modifiant le sens mais restant acceptables, crédibles dans l'image. De ce fait, chaque photo devait conserver la représentation de l'élève dans son intégralité et l'ajout devait tenir compte de la pose. Par exemple, si l'élève tendait la main, l'objet pouvait se trouver dans la main justement. Le montage ainsi réalisé par chaque élève, a été photocopié pour renforcer l'intégration des objets dans l'image en noir et blanc.

Après l'évaluation des travaux par le professeur d'arts plastiques, les deux enseignants ont alors sélectionné une dizaine d'entre eux pour la poursuite du projet.

Pour ce qui est du cours de français, les élèves ont commencé l'année en travaillant sur la technique du portrait dans le récit, puis en découvrant la nouvelle réaliste et la nouvelle fantastique. La quatrième séquence de l'année a alors consisté en un travail d'écriture longue, en groupe pour produire un recueil de nouvelles fantastiques.

Chaque équipe de quatre ou cinq élèves préalablement constituée, a choisi une des réalisations plastiques sélectionnées par les professeurs. Véritable déclencheur d'écriture, cette image a été le point de départ du travail au brouillon, très fractionné de manière à éviter autant que possible les oublis et les erreurs qui auraient pénalisé la pertinence, la cohérence et la lisibilité de l'intrigue en construction. Plusieurs étapes de vérification soit en autonomie par les élèves eux-mêmes soit par le professeur ont, de ce fait, été mises en place, permettant un regard régulier sur ce qui était écrit par le groupe. Après une première partie conduite collectivement, les élèves de chaque équipe se sont ensuite réparti les différentes "étapes" de leur récit à rédiger individuellement sur traitement de texte. Là encore, par un échange de courrier électronique avec le professeur, les élèves ont retravaillé leur production, en utilisant notamment le dictionnaire en ligne et le correcteur orthographique (TLFi, Antidote entre autres). Une fois ce travail individuel achevé, il a fallu procéder à la réunion de tous les fragments écrits par chaque membre du groupe, pour constituer la version définitive et intégrale, après ajouts de liens plus ou moins importants entre eux.

Les textes des nouvelles (cinq dans la classe) accompagnés de la réalisation plastique ayant servi de point de départ au travail d'écriture, ont alors été saisis par chaque équipe dans un recueil numérique généré par le logiciel Didapages. À cela, sont venus s'ajouter des fichiers MP3 : chaque élève s'est enregistré, lisant la partie qu'il a rédigée lui-même et a joint le fichier son, juste après son propre texte dans le recueil numérique qui sera prochainement publié sur le site Internet de l'établissement.

Ainsi, dans le cadre de ce projet interdisciplinaire se déroulant sur près d'un trimestre, les élèves de cette classe de Quatrième travaillé des compétences très diverses, notamment en ce qui concerne l'histoire des arts.

Lire au collège, n°85 (12/2010)

Lire au collège - Réalisation plastique et écriture : de la photographie au fantastique