Actualité du livre

Un amour de geek
Luc Blanvillain.
"Planète filles", Le livre de poche, 2013

"Les parents ne comprenaient rien aux univers virtuels. Ils s'inquiétaient, c'était normal. On ne pouvait pas leur en vouloir. Le premier pithécantruc qui s'était mis debout, en moins trois milliards avant Jésus-Christ, avait dû inquiéter aussi beaucoup ses congénères, vautrés dans leur bonne boue grasse. À lui aussi, on avait dû dire qu'il allait 'perdre le contact avec le réel', qu'il dépérirait, si près du ciel, qu'il finirait par devenir dépendant aux nuages, addict à l'infini. Grâce à Thomas, la famille Poupinel avait poussé la porte du futur."

Thomas est un geek, un vrai, un qui s'assume et puis un jour, Esther... Une copine de sa petite soeur, véritable coup de coeur de Thomas, qui lui dit le trouver sympathique mais qui exige de le voir lâcher son ordinateur en échange de temps passé avec elle. Et Thomas, pourtant à la fois hacker reconnu et chef d'une guilde dans un jeu en ligne, va devoir essayer de rester éloigné des écrans quelques temps s'il veut pouvoir avoir la chance d'une vraie rencontre. Le problème, c'est que ses amis sur les réseaux risquent, eux, de le trouver aux abonnés absents et de ne pas comprendre ses choix, alors que le milieu d'Esther, qui fait de la voltige équestre, reste très éloigné des passions de son chevalier. Comment réussir à tout concilier ? Peut-on vraiment écrire une histoire à deux mains si on est trop différents ?

Ce roman écrit dans un style très enlevé et drôle permet d'aborder le problème d'addiction sous un jour plus constructif que ce que l'on lit habituellement. Certes, les copains de Thomas ont une vie nocturne quelque peu agitée mais le héros garde tout de même les pieds sur terre et on se rend compte en le découvrant que ses heures sur l'ordinateur lui ont permis de développer des talents certains, qui ont une vraie valeur sociale dans la vie "réelle". Un roman à laisser traîner par nos élèves sous les yeux de leurs parents sceptiques... tout en gardant ouvert leur esprit critique pour ne pas que les heures de jeu sur Internet ne les prive trop d'un quotidien qui file vite !

Mots-clés : geek, nolife

Carole Lepelletier.

Lire au collège, n°96 (05/2014)

Lire au collège - Un amour de geek