Notes de lecture

Grand reporter
Florence Aubenas.
Bayard, 2009

Si toutes les conférences organisées par le Centre dramatique national de Montreuil et destinées aux enfants de plus de 10 ans, et à ceux qui les accompagnent, sont de la même tenue, on conseille de s'abonner à la collection !

Nul besoin de présenter Florence Aubenas dont les qualités humaines et professionnelles sont appréciées de tous, même si elle la réputation d'avoir mauvais caractère car elle dit " non " à certaines commandes de ses rédacteurs en chef.

Cette " spécialiste de l'inattendu " communique dans cette conférence sa passion du reportage et raconte comment un métier embrassé un peu par hasard est devenu une vraie vocation. " Ce que j'aime, c'est cette humanité nue, ces gens ordinaires tout à coup confrontés à l'extraordinaire, emportés malgré eux dans la tempête et qui n'auront jamais de statue", précise-t-elle.

Elle expose les difficultés de son métier notamment celle de faire publier ses reportages par les rédacteurs en chef. Elle insiste sur le fait qu'il faut toujours aller sur le terrain vérifier les informations que les autorités donnent dans les conférences, qu'il faut sans cesse poser les questions qui dérangent.

Son amour du métier l'autorise à émettre des critiques contre les journalistes : " Or, la profession s'apparente de plus en plus à un statut social, une position enviable et privilégiée. " Elle dénonce aussi ceux qui profitent de la détresse et de la vulnérabilité des gens atteints par des faits divers pour leur voler des photos afin de les publier.

Dans la séance des questions, elle revient avec pudeur sur sa captivité en Irak, son " accident du travail ". Elle explique qu'il faut savoir gérer sa peur, mais qu'elle a eu vraiment peur à cette occasion. De plus avec l'âge, les reporters deviennent de plus en plus fragiles, sensibles.

Elle revient également sur l'affaire d'Outreau où elle a eu l'impression que son travail servait à quelque chose. "Le journaliste, pour moi", conclut-elle, "est un métier d'engagement, dans tous les sens du terme". Un petit livre certes, mais un grand témoignage de journaliste !

Daniel Salles.

Lire au collège, n°83 (03/2010)

Lire au collège - Grand reporter