Notes de lecture

Coraline
Neil Gaiman.
Éditions Albin Michel (collection Wiz), 2009

Coraline vient d'emménager dans une grande maison où résident plusieurs propriétaires. Comme ses parents sont trop affairés pour s'occuper d'elle, la jeune fille décide de jouer à l'exploratrice. Ainsi, en ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement presque identique au sien dans lequel vivent ses "autres parents". Copie conforme de ses véritables parents, ils possèdent néanmoins des boutons de chemise à la place des yeux et prêtent une grande attention à Coraline. Le soir venu ils lui proposent de lui coudre des boutons sur les yeux afin qu'elle puisse rester pour toujours avec eux. Effrayée, Coraline parvient à s'enfuir mais de retour dans sa véritable demeure, elle découvre que ses parents ont disparu. Avec pour allié un chat noir, elle décide de retourner dans "l'autre monde" pour les sauver.

Grâce à une imagination débordante et à un indéniable talent de conteur, Neil Gaiman réussi à nous emporter dans un univers étrange et inquiétant. Ainsi, ce roman pourrait être défini comme une réécriture d'Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll transposé dans l'univers beaucoup plus sombre de Tim Burton. Le film d'animation Coraline (sorti en salle le 10 juin 2009) respectera cette veine. En effet, le roman a été adapté par Henry Selick, le réalisateur de L'Étrange Noël de Monsieur Jack dont le scénario a été écrit par Tim Burton. Déjà salué par la critique, le film en 3D pourrait connaître le même accueil que le roman réédité à cette occasion par Albin Michel dans la collection Wiz. Qualifié de chef d'oeuvre de la poésie fantastique, ce conte noir qui allie l'humour au cauchemar, nous plonge dans notre inconscient et dans nos peurs enfantines tout en mettant en scène des protagonistes étonnants : un chat sarcastique, une jeune aventurière, "un vieux toqué" qui prétend posséder un cirque de souris savantes ou encore d'anciennes actrices excentriques toutes rondes.

Inquiétant et angoissant, ce livre marqué par un fort suspense et de multiples rebondissements est adapté aux adultes et aux adolescents qui n'ont pas peur du frisson. Grâce à une écriture efficace, des thèmes universels et des personnages drôles et attachants, Coraline nous procurera une bonne et agréable lecture. (5e-4e-3e)

France Jourdy.

Lire au collège, n°83 (03/2010)

Lire au collège - Coraline