Notes de lecture

La société immédiate
Pascal Josèphe.
Calmann-Lévy, 2008

Le numérique, moyen de divertissement et de satisfaction rapide des désirs, accélère le temps, bouleverse le rapport à l'autorité et à autrui, sape les corps intermédiaires, piliers de la société et fragilise la société face aux risques de totalitarisme. Il a rendu obsolète le modèle de la communication verticale et unidirectionnelle sur lequel reposaient les mass médias et il conduit les individus à remettre en question leur compréhension du monde et leur relation à l'imaginaire et à la réalité. Ses effets positifs aveuglent et il est donc nécessaire pour l'auteur de mettre en lumière ses aspects négatifs.

On pourra reprocher à Pascal Josèphe un pessimisme excessif et une vision idéalisée du rôle des anciens médias dans nos démocraties. Il conclut l'ouvrage en souhaitant que se développe une "poléthique" qui permettrait au corps social de résister aux tentations totalitaires et de sauver la démocratie. Les corps intermédiaires doivent organiser le débat sur les valeurs collectives et renforcer de manière méthodique la place de l'éthique dans les choix politiques.

Daniel Salles.

Lire au collège, n°82 (05/2009)

Lire au collège - La société immédiate