Editorial

Editorial du numéro 153 (Travail et genre)

Gilles Martin

A partir de la rentrée scolaire 2007, de nombreux articles ou études ont critiqué les manuels de SES du secondaire, accusés de présenter une image déformée et réductrice de l'entreprise et du marché. Pour mettre fin à ces polémiques, Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, a mis en place une commission ministérielle présidée par Roger Guesnerie, professeur au Collège de France, chargée de mener un " audit des manuels et programmes de sciences économiques et sociales du lycée ". Le rapport de la commission Guesnerie a été remis au ministre le 3 juillet dernier.

Ayant été nommé comme " expert " au sein de cette commission et ayant collaboré à de nombreux manuels comme auteur ou directeur d'ouvrage, je me suis abstenu, depuis la rentrée, de prendre part au débat, en particulier au sein d'idées. Aujourd'hui encore, je continue d'exercer mon devoir de réserve vis-à-vis de ce rapport. Cependant, face aux lectures contradictoires et souvent idéologiques qui ont été publiées dans la presse, je vous invite à lire de façon attentive ce rapport dont nous vous proposons de larges extraits dans " Vie de la discipline ".

Le dossier reprend une série de conférences organisées par l'ENS à Paris le 7 décembre dernier sur le thème " Travail et genre ". Les différentes études de cas proposées confirment le caractère heuristique du concept de genre (traduction du terme anglais gender) : les professions, les relations au travail, l'articulation entre la sphère familiale et la sphère professionnelle, etc. ne sont pas des invariants naturels mais de véritables construits sociaux et historiques.

L'attribution du prix Nobel d'économie en 2002 à Daniel Kahneman et Vernon L. Smith a fait découvrir à de nombreux économistes français l'économie expérimentale. Cette branche de la recherche est aujourd'hui très utilisée dans la formation aux États-Unis, aussi bien à l'université que dans l'enseignement secondaire1. Notre collègue Vincent Barou pratique, lui aussi, des jeux d'économie expérimentale avec ses élèves de première ES, et il nous présente dans " Pratiques " un jeu mis au point par Charles Holt qu'il utilise pour étudier le fonctionnement du marché.

Catherine Gandar-Gervais nous expose enfin une application concrète du marché européen des droits à polluer et souligne les limites actuelles du protocole de Kyoto. Tant que la réglementation ne s'appliquera pas à tous les pays et à tous les secteurs, le développement durable sera oublié, laissant la place à un véritable " dumping écologique ".


(1) http://antisophiste.blogspot.com/2008/03/enseigner-lamicroconomie-au-lyce.html.

Idées, n°153, page 1 (09/2008)

IDEES - Editorial du numéro 153 (Travail et genre)