Vie de la discipline

La sociologie française en congrès

Philippe Cibois, secrétaire général de l'Association française de sociologie

Le deuxième congrès de l'Association française de sociologie se tiendra à Bordeaux du 5 au 8 septembre prochain. Son thème général sera "Dire le monde social. Les sociologues face aux discours politiques, économiques et médiatique". Et loin d'être réservé aux seuls universitaires et chercheurs, ce congrès ouvre ses portes aux professeurs de SES.

Un congrès et non un colloque

Un congrès d'association de sociologues, ce n'est pas un colloque où un domaine de recherche, une question spécifique, une théorie, une méthode sont au centre des discussions. Dans un congrès, il s'agit d'autre chose. En effet, l'Association française de sociologie (AFS) rassemble actuellement plus d'un millier de membres qui travaillent soit dans des institutions de recherche ou d'enseignement, soit dans des collectivités locales ou des entreprises. Lors de ce prochain congrès, tous ceux qui le désirent pourront proposer un projet de communication répondant à plus de quarante appels à communication émanant des réseaux thématiques de l'AFS (voir encadré).

Le congrès, d'une durée de quatre jours, comporte deux aspects : le matin, des conférences plénières qui regroupent tous les participants (ou des semi-plénières en parallèle, deux conférences en simultané) ; il s'agit, là, de raisonner sur l'interrogation du moment : comment les sociologues peuvent-ils répondre aux attentes d'intelligibilité du monde social, en se positionnant face aux discours des hommes politiques, du monde économique ou de la presse ? À cette fin, nous demanderons à un certain nombre de collègues réputés de nous aider à faire le point sur les thèmes suivants (état du programme au 1er mars 2006, susceptible de modifications) :

  • Inégalités face aux questions de santé
  • Où en est la sociologie des arts ?
  • La crise des banlieues
  • Dynamiques des rapports de classes, générations et inégalités de revenus
  • "Race", sexe, classe : la construction de l'altérité par les rapports sociaux
  • Le phénomène post-colonial dans la société française.

Les après-midi seront consacrées à des réunions des différents réseaux thématiques ; elles se tiendront en parallèle dans une quarantaine de salles. Chaque réseau se réunit pendant six sessions, tout au long du congrès, pour entendre toutes les communications retenues. Concrètement, un volume des résumés est fourni à tous les participants, afin de pouvoir s'orienter et faire son choix. Le programme précis sera publié sur le site de l'AFS peu avant la rencontre.

Une invitation pour les collègues de SES

En quoi les enseignants de sciences économiques et sociales (SES) sont-ils concernés par ce congrès ? Ils le sont à plusieurs titres. En premier lieu, s'ils le désirent, ils peuvent devenir membre actif de l'AFS et, en second lieu, même non-membres, ils peuvent être invités à participer au congrès (à une ou plusieurs de ses journées). Dans les conférences plénières, ils pourront rencontrer les sociologues qu'ils ont envie de connaître, leur poser des questions et avoir ainsi une vue de l'ensemble. En assistant aux sessions de tel ou tel réseau thématique, ils pourront approfondir des problématiques spécifiques et voir comment, dans tel ou tel champ de recherche, se construit la sociologie aujourd'hui.

Enfin, une conférence semi-plénière du matin sera consacrée aux SES et aux rapports spécifiques entre le secondaire et le supérieur. On se posera la question de la discontinuité et on tentera de discuter des attentes réciproques des uns et des autres : celles des universitaires en ce qui concerne les étudiants qui arrivent en première année de licence (en sociologie ou en AES) et, inversement, celles des enseignants du secondaire en matière de formations et de débouchés pour leurs élèves. Cette rencontre sera organisée en collaboration avec l'ASES (Association des sociologues enseignants du supérieur) et l'Inspection générale de SES.

Pour un enseignant de SES, venir au congrès de l'AFS est une occasion de découvrir la discipline sociologique en train de se faire avec ses acteurs, ses structures, ses interrogations. Les demandes d'autorisation de participation seront à demander de la manière habituelle, et l'inscription au congrès devra être faite avant le 15 juin afin de disposer d'une tarification spécifique (40 euros pour les frais de participation, dont le volume des résumés ; après le 15 juin, ce volume ne pourra être assuré).

Les demandes d'invitation ou d'information sont à effectuer auprès du secrétaire général Philippe Cibois : phcibois@wanadoo.fr. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site de l'AFS : http://www.afs-socio.fr/.

Texte associé : Liste des réseaux thématiques de l'association française de sociologie

Idées, n°144, page 76 (06/2006)

IDEES - La sociologie française en congrès