Editorial

Editorial du numéro 150 (Innovation, concurrence et croissance)

Gilles Martin

"Y a des détails qui ne trompent pas !", comme le scande Bénabar dans une de ses chansons... En recevant ce numéro, vous avez dû tout d'abord être charmés ou surpris par la nouvelle couverture, mélange de classicisme et de modernité. Les plus observateurs d'entre vous auront aussi noté qu'Idées a désormais un accent, évitant ainsi les problèmes de prononciation. Puis, en le feuilletant, vous avez été séduits ou perturbés par la nouvelle maquette, plus fluide et aérée. Aucun doute possible : l'Idées nouveau est arrivé !

Pourquoi ce "relookage" d'Idées ? Tout d'abord, pour fêter son 150e numéro et rappeler ainsi la pérennité de la revue et, avec elle, celle des sciences économiques et sociales. Ensuite, pour souligner son dynamisme, à l'image des SES, discipline moderne par nature. Enfin, pour parachever l'évolution entamée avec le passage de DEES à Idées en vous fournissant un instrument de travail toujours plus riche et encore plus lisible.

Le dossier qui vous est présenté dans ce numéro illustre à merveille cette conception des sciences économiques et sociales. Il est le résultat d'une collaboration étroite avec l'École d'économie de Paris. En janvier dernier, l'École d'économie de Paris offrait une première session de formation continue destinée aux enseignants de SES du secondaire et de classes préparatoires. Face au succès remporté par les conférences et les ateliers proposés, j'ai jugé intéressant et utile d'en faire profiter tous les professeurs de SES. Cela m'a alors conduit à proposer aux responsables de cette formation, Marc Gurgand et Akiko Suwa-Eisenmann, de coordonner le dossier qui reprend cette session. Grâce à leur retranscription - épaulés en cela par le travail remarquable de Cécile Valadier -, ces articles et TD seront pour vous des instruments de travail intéressants et performants. Et avoir la chance d'accueillir un article de Philippe Aghion - un des meilleurs économistes contemporains - est un très beau cadeau d'anniversaire pour Idées !

Lorsque Fanny Lignon m'a proposé d'écrire un article sur les Sims, premier jeu vidéo vendu au monde, j'ai tout d'abord été très sceptique car je voyais assez mal quel pouvait être le lien entre ce jeu et les SES. Puis, en lisant son texte, j'ai compris à quel point le décodage des images par une spécialiste permet de mettre à jour les représentations économiques et sociales des créateurs du jeu, mais aussi de tous ses fans qui ne sont autres que nos élèves !

Les sections européennes sont devenues, au fil du temps, les séries phares des lycées en accordant une place essentielle à l'enseignement des langues et en attirant de bons élèves. Nos collègues scientifiques ne s'y sont pas trompés en déroulant le tapis rouge aux linguistes. L'expérience relatée par Dominique Apchin, dans "Vie de la discipline", doit nous inciter à investir ces sections européennes, viviers d'élèves très motivés.

Les deux derniers articles de ce numéro sont consacrés à notre objet favori : le lien social. Dans leur article séminal, Berger et Kellner se centrent sur le lien conjugal en dévoilant son caractère construit et sa dynamique. Jean-Philippe Zanco souligne, quant à lui, que la ville peut tout autant participer à la perpétuation du lien social qu'à sa destruction.

Je ne peux terminer ce numéro anniversaire sans souhaiter une longue vie à Idées et, bien sûr, une longue vie aux sciences économiques et sociales !

Idées, n°150, page 1 (12/2007)

IDEES - Editorial du numéro 150 (Innovation, concurrence et croissance)