Sommaires des numéros 69 à 67

L'Economie politique n° 69hiver 2016 Une économie écologique est-elle possible ?

 

Editorial

Une économie écologique est-elle possible ?

L'Economie politique n° 68automne 2015 La nouvelle donne territoriale

 

La nouvelle donne territoriale

Changes fixes : le bon régime ?

Histoires d'entreprises : entre vices et vertus

L'Economie politique n° 67été 2015 Faut-il défendre le revenu de base ?

 

Editorial

Faut-il défendre le revenu de base ?

  • La protection sociale, telle qu'elle s'est construite tout au long du XXe siècle au sein du compromis fordiste, a placé l'emploi salarié en régulateur central. Le fait de détenir ou non un emploi et les revenus qui l'accompagnent constitue la pierre angulaire sur laquelle est fondée toute la politique de redistribution. De fait, la très grande majorité des droits sociaux a été et demeure conditionnée à la position de l'individu au regard de l'emploi. Cette conditionnalité est double. Du côté des besoins, dans une logique de compensation de revenus salariaux absents ou insuffisants, c'est-à-dir (…)
    Acheter le document
  • L'idée n'est pas nouvelle, loin s'en faut. En 1797, déjà, Thomas Paine - Anglais, militant pour l'indépendance des colonies britanniques d'Amérique du Nord et député de la Convention en France - publiait une adresse "A la Législature et au Directoire exécutif de la République française" à laquelle il joignait un "Plan pour améliorer la situation générale de tous les hommes". Plan qu'il avait précédemment rédigé à l'attention du gouvernement britannique et dont il espérait que la Convention pourrait s'inspirer1. Il y développait une idée - qu'il avait déjà avancée [Paine, 1792] - en faveur d'un (…)
    Acheter le document
  • D'où doivent venir les ressources monétaires nécessaires au financement d'un revenu de base inconditionnel (RBI) ? De par la manière dont elles sont créées et mises en circulation, ces ressources ne risquent-elles pas d'être en contradiction avec l'objectif même d'un tel revenu ? Ces questions sont cruciales. Elles conditionnent la possibilité pour le revenu de base d'être un véritable outil de changement socioéconomique, de transition écologique et de transformation des consciences. Elles éclipsent dès lors, par leur importance première, les interrogations plus classiques - et plus fréquentes (…)
    Acheter le document
  • André Gorz (1923-2007) partageait avec de nombreux avocats du revenu d'existence (RE) le diagnostic selon lequel l'actuel système de redistribution n'est pas adapté à la flexibilité et à la précarisation de l'emploi qui constituent une donnée structurelle du marché du travail. Cependant, au-delà du désir de remédier à ces dysfonctionnements et d'assurer une sécurité existentielle à chacun, il concevait l'octroi d'un revenu garanti à tous comme l'un des instruments d'une transformation sociale radicale et émancipatrice. Contrairement à nombre de discussions qui abordent encore cette revendicati (…)
    Acheter le document
  • Entretien avec Jean-Marie Harribey (professeur agrégé de sciences économiques et sociales, animateur du conseil scientifique d'Attac) , Carlo Vercellone (maître de conférences en sciences économiques à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,)
    Acheter le document

Autres articles

  • "Mais surtout, ne surestimons pas l'importance du problème économique, ou ne sacrifions pas à ses nécessités supposées d'autres questions dont l'importance est plus grande et plus durable." John Maynard Keynes, "Perspectives économiques pour nos petits-enfants", 1930
    Acheter le document
  • "On peut comprendre que certains économistes, défenseurs systématiques cette fois des intérêts du commerce et de l'industrie, aient pu souhaiter, par la suite, réviser [s]es analyses [...]. Elles font apparaître de façon très crue l'oppression des salariés par les autres classes de la société, qui est un fait incontestable à cette époque. [...] Il est clair que de nombreux passages de son livre peuvent fournir immédiatement des armes aux défenseurs des intérêts des salariés"
    Acheter le document
  • Le 5 juin 1919, John Maynard Keynes écrivait au Premier ministre de Grande-Bretagne, David Lloyd George : "Je dois vous faire savoir que je vais quitter samedi cette scène cauchemardesque. Je ne peux plus être d'aucune utilité ici." C'est ainsi qu'a pris fin le rôle de Keynes comme représentant officiel du Trésor britannique à la Conférence de Paris. Cette lettre lui a évité d'être complice du traité de Versailles (signé un mois plus tard), auquel il était farouchement opposé.
    Acheter le document