Sommaires des numéros 55 à 53

L'Economie politique n° 55été 2012 Quelle théorie économique d'après-crise ?

 

Editorial

Quelle théorie économique d'après-crise ?

  • Entretien avec François Bourguignon (directeur de la Paris School of Economics (PSE))
    Acheter le document
  • " Aucune crise n'éclate comme un coup de tonnerre par un temps calme. "
    Clément Juglar [1889, p. 4]

    Acheter le document
  • Repenser la dette (Jared BERNSTEIN)
    Repenser la dette (Jared BERNSTEIN)
    La crainte nationale et la mécompréhension que nous avons de la dette, des déficits et des emprunts ne sont pas illogiques, étant donné leur rôle dans la Grande Récession qui continue d'étouffer notre économie1. Mais une telle confusion est aussi terriblement destructrice. Elle a contribué à nous mener dans la récession, et elle nous empêche de nous en sortir.
    Acheter le document
  • Au XVIIIe siècle, les analyses de la pauvreté et des inégalités mélangent des arguments qui relèvent indistinctement de la morale, de la philosophie politique, de l'ordre public ou de la charité ; dit autrement, la pauvreté n'est pas une question essentiellement économique1. Des auteurs comme Bernard Mandeville (La Fable des abeilles, 1714), Jean-Jacques Rousseau (Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, 1755) et, d'une manière générale, tous ceux qui prennent part à la querelle sur le luxe empruntent leurs arguments à différents registres, sans exclusive.
    Acheter le document
  • Après les décisions du sommet européen de Bruxelles du 27 octobre 2011 pour le sauvetage de l'euro, le Président français a appelé à la convergence des politiques budgétaires et fiscales1. Toutefois, les causes de la crise ne sauraient être expliquées par les seules divergences existantes dans certaines politiques spécifiques, mais aussi par les différences de structures et de cultures politiques et économiques des pays européens. L'harmonisation des politiques ne viendra pas à bout de ces disparités, trop profondément enracinées dans l'histoire des Etats d'Europe et des économies européennes. (…)
    Acheter le document
  • La restructuration de la dette grecque, au printemps dernier, a rappelé à nouveau combien l'insolvabilité d'un Etat souverain est une expérience récurrente, mais toujours difficile à traiter. Réduire la dette d'un royaume ou d'une république, ou simplement la rééchelonner du court vers le long terme, a été de tout temps une opération compliquée, imprévisible, impliquant in fine des coûts massifs pour toutes les parties concernées. C'est donc un constat inverse à celui qui prévaut pour les faillites privées, à l'intérieur des frontières nationales, qui suivent des procédures très banalisées, pr (…)
    Acheter le document
  • La communauté internationale est habituée à traiter avec les Etats (souverains) sans Etat (sans institutions étatiques)1. Elle a même accepté la création, le 9 juillet 2011, d'un nouvel Etat (le Soudan du Sud) à partir de l'un de ces Etats qualifiés depuis longtemps de défaillants. Moins classique est la situation symétrique d'Etat sans l'Etat, dans laquelle les institutions étatiques sont pour une bonne part en place sans que pour autant il n'y ait d'Etat souverain. C'est le cas de la Palestine, où il y a désormais plus d'" Etat " (au sens, donc, des institutions étatiques) que dans bien des (…)
    Acheter le document

Lectures

L'Economie politique n° 54printemps 2012 Elections 2012 : quelle France pour demain ?

 

Editorial

Election 2012 : quelle France pour demain ?

Autres articles

  • Depuis l'éclatement de la crise, les dommages économiques causés par la finance offshore ont soudainement figuré en première ligne des agendas politiques des grands pays occidentaux1. Alors que les Etats ont débloqué des sommes considérables pour secourir leur secteur bancaire et que les rentrées d'impôt se sont parallèlement contractées en raison de l'affaiblissement de la conjoncture, le développement frénétique qu'a connu au cours de ces trois dernières décennies le marché de l'évasion fiscale internationale est apparu comme d'autant plus intolérable que les déficits budgétaires occasionnés (…)
    Acheter le document

L'Economie politique n° 53hiver 2012 Comprendre la ville

 

Editorial

Comprendre la ville

Quel avenir pour l'Europe ?

  • Derrière la crise de l'euro menace un défi plus grand et plus fondamental encore : le quasi-effondrement du système politique de l'Union européenne (UE)1. Les marchés ont désormais forcé Silvio Berlusconi et Georges Papandréou à la démission, et leur impatience, combinée à la lenteur de la prise de décision, a déplacé la crise de la périphérie vers le coeur de l'économie de la zone euro. Pendant que les traders se déchaînaient, les dirigeants européens se mettaient d'accord sur les étapes nécessaires au sauvetage de l'euro. Mais alors qu'ils voient le besoin de " plus d'Europe ", ils ne savent (…)
    Acheter le document
  • En tant que personne âgée, l'on pense naturellement le " temps long " - que ce soit le passé et l'histoire ou les espérances et aspirations futures1. Néanmoins, je n'ai, il y a quelques jours, pas pu répondre clairement à une question particulièrement simple. Wolfgang Thierse m'avait demandé : " Quand l'Allemagne deviendra-t-elle enfin un pays comme les autres ? " J'avais alors répondu : dans un futur proche, l'Allemagne ne sera pas un pays " normal ". En effet, notre fardeau historique, énorme et unique, s'y oppose. De plus, notre taille surdimensionnée, tant démographique qu'économique, au c (…)
    Acheter le document

Domestiquer la mondialisation