Sommaire du numéro 33

L'Economie politique n° 33hiver 2007 Le monde de l'après-pétrole

 

  • Comme toujours, lire une publication de Louis Chauvel ne laisse pas indifférent. Sa capacité à mobiliser des sources statistiques autant que des analyses sociologiques ou des réflexions économiques, le scalpel aiguisé avec lequel il dissèque la réalité sociale de façon approfondie, la rigueur de ses analyses, tout concourt habituellement à convaincre le lecteur. Pourtant, son dernier livre, Les Classes moyennes à la dérive 1, fait exception. Je ne vise pas ici ce qu'il dit des " classes moyennes " en général, encore que, à mon idée, sa définition, qui englobe la grande majorité de la populatio (…)
    Acheter le document
  • L'histoire de la IIIe République durant l'entre-deux-guerres est parsemée de scandales politico-financiers. L'affaire Stavisky, pour commencer par la plus célèbre, mais aussi celles de la Banque industrielle de Chine, de la femme d'affaires Marthe Hanau, du banquier Albert Oustric ou encore celle de l'Aéropostale ont suscité maintes études qui en entretiennent la mémoire jusqu'à maintenant (cf. Guilleminault et Singer-Lecocq, 1975 ; Jankovski, 2000 ; Jeanneney, 1981, p. 131-191).
    Acheter le document
  • Au printemps 2004, un grand mouvement des chercheurs avait conduit le gouvernement à s'engager à rédiger une loi d'orientation et de programmation pour la recherche. Une vaste majorité de la communauté scientifique, allant bien au-delà des personnes habituellement militantes sur toutes les questions touchant à la recherche publique, s'était mobilisée, participant localement à de nombreuses assemblées thématiques sous l'égide du mouvement SLR (pour " Sauvons la recherche "), le tout culminant aux " Etats généraux de la recherche " à Grenoble à l'automne 2004. Cette mobilisation générale s'inscr (…)
    Acheter le document

Dossier - Le monde de l'après-pétrole

Dossier - Les territoires face à la mondialisation économique

  • Pendant plusieurs siècles, les auteurs ont mis l'accent sur l'analyse de l'économie nationale et de son complément, l'économie internationale. Beaucoup ont trouvé normal, dans les années 1990, de privilégier la " mondialisation ". Ce syndrome s'explique par l'évolution de l'univers mental de l'économiste, qui a " dichotomisé " ses représentations de l'action économique : soit on part de l'individu (microéconomie), avec le choix libre de chacun, qui ne dépend pas d'une surdétermination sociale, soit on raisonne depuis la totalité (macroéconomie), et le système productif national est un bon exem (…)
    Acheter le document
  • La question des différences des rythmes de développement des territoires, si elle est déjà ancienne, fait actuellement l'objet d'un important renouvellement. Historiquement, les grandes inégalités de développement entre les territoires des pays industriels tenaient à des retards de développement de régions entières - en France, à l'ouest et au sud - et à des difficultés de reconversion industrielle - en France, au nord-est du pays. Les trois grandes récessions et l'ajustement structurel de l'économie de nos territoires aux conditions de la concurrence internationale auraient, dans une certaine (…)
    Acheter le document
  • L'espérance de vie à 60 ans était en 2005 de 21,5 ans pour les hommes et 26,5 ans pour les femmes. Jamais elle n'avait été aussi longue. Il faut dire que l'espérance à la naissance est passée en un siècle de 44 ans à 77 ans pour les hommes, et de 47 à 84 ans pour les femmes. Ce qui permet d'affirmer qu'un pourcentage important des sexagénaires de 2006 seront encore de ce monde en 2030. On estime qu'il y aura alors dans notre pays environ 20 millions de personnes de plus de 60 ans, contre 10 millions il y a trente ans.
    Acheter le document