Sommaire du numéro 20

L'Economie politique n° 20automne 2003 L'Europe face aux Etats-Unis

 

  • Le multilatéralisme en panne (Christian CHAVAGNEUX)
  • L'Europe a un nouveau symbole puissant : l'euro. Comment mieux exprimer le désir d'une "union toujours plus étroite entre les peuples d'Europe" que par une monnaie commune unique, remplaçant les divers francs, lires et deutschemarks ? Dans une génération, une population atteindra sa majorité en n'ayant pas connu d'autre monnaie que l'euro. Inévitablement, les citoyens de l'Union européenne (UE) commenceront à se sentir plus proches les uns des autres, avec le sentiment de faire partie d'une même communauté. On sait que la monnaie peut profondément marquer la façon dont les individus se perçoiv (…)
    Acheter le document
  • La thèse d'un fossé croissant entre les Etats-Unis et l'Europe, sur les plans militaire et stratégique, est répétée avec tellement d'insistance depuis la fin des années 1990 que l'hypothèse d'un écart irrémédiable est aujourd'hui acceptée sans autre forme de procès par un grand nombre d'analystes. Encore récemment, dans leur appel "Pour le renouveau du partenariat transatlantique", Madeleine Albright et James Schlesinger écrivaient : "Le fossé qui ne cesse de se creuser entre les capacités militaires américaines et européennes rend plus difficiles coopération et interopérabilité en matière de (…)
    Acheter le document
  • Perroux l'ambigu (Christian CHAVAGNEUX)
    Perroux l'ambigu (Christian CHAVAGNEUX)
    François Perroux, né à Lyon il y a tout juste un siècle et mort en 1987, fait partie de ces personnages ambigus dont les travaux et la personnalité ont suscité et suscitent encore autant la ferveur que le rejet. Tous ceux qui l'ont rencontré décrivent un personnage ombrageux et brillant, orgueilleux et humble, un mélange de génie et de paranoïa, à la fois critique féroce de l'approche économique dominante et désireux d'en être reconnu.
    Acheter le document
  • Le centenaire de la naissance de l'immense économiste que fut François Perroux passe bien inaperçu. Un retour sur son oeuvre, ou plus exactement sur certains de ses apports fondamentaux, s'impose, afin de redécouvrir, voire de découvrir, l'une des réflexions économiques essentielles du XXe siècle. Nous examinerons dans un premier temps la critique que François Perroux adresse à la pensée néoclassique - plus dominante aujourd'hui qu'à son époque -, avant de nous tourner vers la tentative de dépassement de cette dernière qu'il propose.
    Acheter le document
  • Entre la tradition d'analyse marxiste en termes d'impérialisme et la tradition universitaire de l'économie internationale - l'étude des relations économiques entre nations -, François Perroux a été un des rares économistes français, après la Seconde Guerre mondiale, à tenter d'analyser et de penser d'emblée les processus et les dynamiques économiques dans leur dimension mondiale. En témoignent les titres de quelques-uns de ses innombrables ouvrages et articles : L'Europe sans rivages (1954), La Coexistence pacifique (1958), L'Economie du XXe siècle (1961), "Indépendance de l'économie nationale (…)
    Acheter le document

Dossier - L'institutionnalisme après 1945 : Galbraith, Hirschman, Myrdal