Sommaire du numéro 2

L'Economie politique n° 2printemps 1999 Les leçons politiques de la crise financière internationale.

 

  • La constitution Davos (Christian CHAVAGNEUX)
  • La protection sociale est inadaptée au marché du travail (Pierre VOLOVITCH, Pierre CONCIALDI)
    La protection sociale est inadaptée au marché du travail (Pierre VOLOVITCH, Pierre CONCIALDI)
    Entretien avec Marie-Thérèse Join-Lambert (professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, inspecteur général des affaires sociales)
    Acheter le document
  • La réaffirmation du pouvoir et de l'influence des Etats-Unis et des grandes entreprises multinationales sur la politique mondiale des années 90 a pris la forme du développement de formes néolibérales de l'Etat. Mais aussi, de plus en plus, celle d'un nouveau constitutionnalisme dont l'objectif est de garantir politiquement la domination des grands acteurs privés internationaux. Ce changement est porté par des institutions comme le FMI, la Banque mondiale, l'OMC, le G7 et, plus généralement, par le mélange entre un pouvoir public et privé que j'appelle le " réseau G7 ". Ce réseau peut être défi (…)
    Acheter le document
  • Tirer les leçons de la dernière (Barry EICHENGREEN)
    Tirer les leçons de la dernière (Barry EICHENGREEN)
    Tirer les leçons de la dernière crise financière en date est devenu un sport à la mode. Celle qui a commencé comme une crise asiatique, avant de se transformer en tourbillons économiques et financiers mondiaux, a donné naissance à une prolifération prévisible d'articles, portant sur " les conséquences pour la gestion des crises ", sur " l'impact sur le Fonds monétaire international " ou sur " les conséquences en termes de réformes financières et monétaires ". Rapports et déclarations officiels, agrémentés de quelques modestes propositions d'action, ont été produits par le FMI, la Banque mondia (…)
    Acheter le document
  • Le prix Nobel d'économie a été attribué, en 1998, à Amartya Sen, l'économiste du développement, l'analyste de la pauvreté et le philosophe économiste qui ne dissocie pas les questions éthiques et économiques1. Ce choix tranche avec celui des derniers prix Nobel, Robert Merton et Myron Scholes, deux spécialistes de la finance liés à la gestion du fonds spéculatif LTCM, et qui ont perdu des sommes considérables à la suite de placements hasardeux. Sen a une conception normative de l'économie, conçue comme une science qui doit être guidée par la morale. Il est aussi un logicien pour qui les mathém (…)
    Acheter le document
  • Dans On Economic Inequality1, l'un de ses ouvrages majeurs qui vient de faire l'objet d'une réédition récente et augmentée, Amartya Sen réfléchit à la mesure de l'inégalité socio-économique. Une réflexion toujours d'actualité.
    Acheter le document
  • Cette crise qui vient d'Asie (Philippe RIES, François GODEMENT, Marie-Claire BERGERE)
  • The Geography of Money (Benjamin COHEN)

Dossier - Les leçons politiques de la crise financière internationale

  • Si l'Amérique latine a produit dans les années 80 une véritable anthologie des hyperinflations, la crise asiatique, depuis l'été 1997, laissera surtout une remarquable série de paniques financières. Il est vrai que les deux expériences ont bien des traits communs : l'une peut suivre l'autre, et les deux appartiennent à la même classe de phénomènes économiques extrêmes, marqués par des effets de dislocations dont les conséquences peuvent se faire sentir pendant des années, voire des décennies. L'une et l'autre donnent lieu aussi à des formalisations théoriques assez poussées qui, par nature, so (…)
    Acheter le document
  • Deux théories s'opposent à propos de la crise asiatique. Pour l'une, la crise révèle des dysfonctionnements graves, accumulés au cours du temps, mais masqués par la forte croissance des années 90. Pour l'autre, la crise n'a aucun fondement : elle est cause et effet du dérèglement économique et financier, la "panique" des opérateurs brisant des institutions autrement solides. Bien évidemment, selon que l'on adhère à l'une ou à l'autre de ces théories, on ne soutiendra pas le même type de programme économique et, pour l'essentiel, on soutiendra ou l'on critiquera ceux qui ont été engagés par le (…)
    Acheter le document
  • Rarement dans l'histoire humaine il aura fallu aussi peu de personnes pour perdre autant d'argent en si peu de temps. Il n'y a pourtant aucun mystère sur la façon dont le hedge fund américain Long Term Capital Management (LTCM) a réussi a faire disparaître des milliards de dollars. En résumé, ce hedge fund a pris des paris énormes avec de l'argent emprunté - bien que ses fonds propres n'aient représenté que quelques milliards de dollars, on a su depuis qu'il avait misé directement ou indirectement sur l'évolution des prix de plusieurs actifs pour un montant supérieur à mille milliards de dolla (…)
    Acheter le document
  • Crises financières et modèles de coopération (Jean COUSSY, Jean-Jacques GABAS)
    Crises financières et modèles de coopération (Jean COUSSY, Jean-Jacques GABAS)
    La contagion des crises sur les marchés financiers, sur les marchés des changes et les marchés des matières premières n'épargne pas les pays en développement non émergents. Sans doute, les Etats africains, qui n'ont pas réussi à suivre les pays asiatiques dans leur politique de compétition commerciale et d'attraction de capitaux mondiaux, ont pu, un temps, sembler protégés par leurs échecs mêmes contre une crise née des excès de la croissance. Ni la fuite des capitaux, ni la chute des monnaies, ni les contractions brusques de crédits, ni la réduction des débouchés des produits manufacturés ne (…)
    Acheter le document