L'Economie politique - Article de la rubrique Comprendre la ville

Rubrique : Comprendre la ville

Résultat de la requête :

Nombre de résultats : 8

Une approche théorique des villes : l'actualité du modèle de Charles Tiebout

[Article]L'Economie politique n° 53, p.40, 1/2012, 4973 mots
par : Eric CHARMES

Dans les années 1950, l'économiste états-unien Charles Tiebout a modélisé le marché immobilier résidentiel en le faisant reposer sur un choix entre des cocktails de services et d'équipements offerts par des municipalités1. Pour cet économiste, lorsqu'une municipalité est suffisamment indépendante pour mener une politique propre, elle peut proposer un panier de services et d'équipements à un prix donné (déterminé par la fiscalité locale et par les valeurs immobilières). Lorsque ces municipalités sont suffisamment nombreuses à l'intérieur d'une métropole, chaque ménage, en fonction de ses revenu (…)
Acheter le document

La fin d'un modèle stratégique

[Article]L'Economie politique n° 53, p.54, 1/2012, 3296 mots
par : Alain BOURDIN

Le monde est majoritairement urbain, mais la ville n'existe plus. Les configurations urbaines qui se développent aujourd'hui ne sont pas, ou faiblement, les héritières des villes historiques et même des villes industrielles. Et cela ne concerne pas seulement Lagos ou les villes nouvelles chinoises et indiennes : nous appelons d'un mot ancien, ville, une réalité nouvelle. Querelle de sophistes ? Non, car le mot véhicule un ensemble de postulats ou d'images générateurs de méconnaissance.
Acheter le document

Les villes en mutation

[Article]L'Economie politique n° 53, p.6, 1/2012, 298 mots
par : Sylvain ALLEMAND

Ce dossier découle d'un constat et d'une interrogation.
Acheter le document

Les résidences fermées

[Article]L'Economie politique n° 53, p.7, 1/2012, 2869 mots
par : Fanny VUAILLAT / Jacques CHEVALIER / Gérald BILLARD / François MADORÉ

Des résidences fermées, associant murs ou clôtures et contrôle des accès pour les non-résidents, se multiplient en France depuis les années 1990, contribuant à fragmenter physiquement les villes françaises. Ce phénomène n'est guère spécifique à l'Hexagone, car il est observé dans de nombreux pays, selon des intensités très variables néanmoins d'un contexte géographique à l'autre [cf. Billard, Chevalier et Madoré, 2005 ; Capron, 2006 ; Paquot, 2009]. L'appellation états-unienne gated communities est la plus connue pour désigner ces enclaves résidentielles fermées, mais d'autres termes ont fait (…)
Acheter le document

Une définition de l'économie de fonctionnalité

[Encadré]L'Economie politique n° 53, p.32, 1/2012, 132 mots

L'économie de fonctionnalité repose sur l'offre intégrée de biens et de services dont les usages se présentent comme des solutions adaptées à l'évolution des modes de vie des ménages et aux attentes des entreprises. La dynamique d'intégration des biens et des services, sous forme de solutions, est pensée et orientée dans une perspective de réduction des inégalités sociales et de prise en charge des enjeux environnementaux auparavant délaissés. La contractualisation se réalise sur l'accès à une performance d'usage (la mobilité) plutôt que sur la vente d'un droit de propriété (une voiture).
Acheter le document

L'ancrage territorial de l'économie : du district industriel à la métropole

[Article]L'Economie politique n° 53, p.16, 1/2012, 3490 mots
par : Gilles NOVARINA

L'internationalisation des échanges de biens, de services, de travail et d'idées, plus connue sous le terme de mondialisation, a comme effet paradoxal la redécouverte par les acteurs politiques et sociaux de la proximité, qui est pensée comme facteur d'innovation et de développement. La recherche de la proximité entre entreprises appartenant à une même filière de production, entre sous-traitants et donneurs d'ordre, entre recherche et industrie, entre producteurs et consommateurs est à l'oeuvre dans des domaines aussi différents que l'industrie, les pôles de compétitivité qui concernent de man (…)
Acheter le document

Shrinking cities : une chance pour la ville de demain ?

[Article]L'Economie politique n° 53, p.26, 1/2012, 1991 mots
par : Sylvain ALLEMAND

En 2008, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la proportion de la population urbaine mondiale a franchi la barre symbolique des 50 % : un Terrien sur deux vit dans une ville, tout au moins dans un territoire urbanisé. Et cette tendance devrait se poursuivre sous l'effet de l'urbanisation à marche forcée des pays émergents (Brésil, Chine, Inde). Dans les pays anciennement industrialisés, la proportion s'élève déjà à plus de 75 %.
Acheter le document

Villes durables : vers de nouveaux modèles économiques d'entreprise ?

[Article]L'Economie politique n° 53, p.31, 1/2012, 2782 mots
par : Patrice VUIDEL / Christian DU TERTRE / Jean-christophe LIPOVAC

A travers la promotion de la notion de " ville durable ",
Acheter le document