L'Economie politique - Article de la rubrique Comptabilité : une mondialisation pas comme les autres

Rubrique : Comptabilité : une mondialisation pas comme les autres

Résultat de la requête :

Nombre de résultats : 3

Histoire et déboires possibles des normes comptables internationales

[Article]L'Economie politique n° 36, p.92, 10/2007, 8169 mots
par : Nicolas VERON

En 2000-2002, l'Union européenne a pris la décision stratégique d'adopter les normes comptables internationales IFRS (" international financial reporting standards ", " normes internationales d'information financière "), mises au point par une organisation privée ayant un champ d'action mondial mais pas de légitimité institutionnelle. Par cette décision, l'Union européenne a lancé une expérience à l'échelle de la planète, dont les conséquences se déploient à très grande vitesse et dont le résultat sera porteur d'enseignements pour d'autres segments du secteur financier, et même au-delà. Cette (…)
Acheter le document

Les nouvelles normes comptables internationales : une réforme aux implications considérables

[Article]L'Economie politique n° 36, p.74, 10/2007, 2691 mots
par : Dominique PLIHON

Pendant longtemps, la plupart des économistes ont eu tendance à considérer la comptabilité des entreprises comme une question purement technique, et donc sans enjeu véritable. La mise en oeuvre des nouvelles normes comptables internationales dites IFRS (" international financial reporting standards "), élaborées par l'International Accounting Standards Board (IASB), obligatoire à partir de 2005 pour les comptes consolidés de toutes les sociétés cotées en Europe, a démontré que les questions comptables sont stratégiques. Cette réforme est loin d'être neutre quant au fonctionnement des entrepris (…)
Acheter le document

Les enjeux de la mondialisation des normes comptables

[Article]L'Economie politique n° 36, p.81, 10/2007, 3712 mots
par : Michel CAPRON

La comptabilité est trop souvent perçue en France comme une technique neutre - souvent ésotérique aux yeux des profanes - qui ne souffre guère de discussion et qui ne donnerait guère lieu à des objets de recherche. C'est oublier qu'il s'agit, avant tout, d'une convention sociale, historiquement datée, évolutive au gré des grands mouvements économiques, plus ou moins ballottée par des pressions contradictoires et destinée à produire des effets économiques et sociaux, dont le plus important est d'apporter la confiance dans les transactions. Si cet a priori prévaut en France, c'est qu'il n'existe (…)
Acheter le document