L'Economie politique - Articles écrits par Philippe HUGON

Articles écrits par Philippe HUGON

Nombre d'articles : 3

La croissance de l'Afrique peut-elle durer ?

[Article]L'Economie politique n° 59, p.34, 7/2013, 5983 mots
par : Philippe HUGON

Longtemps l'Afrique a été caractérisée par les termes de "retard" ou de "marginalisation". Les indicateurs normés en faisaient un mauvais élève de la classe internationale en matière de croissance économique. Or elle est définie aujourd'hui comme un continent émergent, voire une "nouvelle frontière" de l'économie mondiale [Boillot et Dembinski, 2013]. Au-delà des effets de la crise mondiale et du trou d'air de 2009, le taux de croissance moyen est supérieur à 5 % pour l'ensemble de l'Afrique, même si les trajectoires sont contrastées selon les pays et les régions. Des facteurs exogènes et endo (…)
Acheter le document

Les biens publics mondiaux et la coopération internationale

[Article]L'Economie politique n° 12, p.19, 10/2001, 4329 mots
par : Philippe HUGON / Jean-Jacques GABAS

Le concept de biens globaux est un concept puissant. Il nous aide à examiner en détail les responsabilités spécifiques de la communauté internationale." "Une paix plus solide, une prospérité mieux partagée, un environnement épargné : rien de ceci n'est hors de portée si l'on en a la volonté politique. Mais ni les marchés, ni les gouvernements ne peuvent, livrés à eux-mêmes, réaliser ces biens publics mondiaux. C'est pourquoi nos efforts doivent se tourner vers le terme manquant de l'équation : les biens publics à l'échelle mondiale." Ces deux prises de position, dues respectivement à l'économi (…)
Acheter le document

Amartya Sen : économiste du développement et théoricien du bien-être

[Article]L'Economie politique n° 2, p.94, 4/1999, 2424 mots
par : Philippe HUGON

Le prix Nobel d'économie a été attribué, en 1998, à Amartya Sen, l'économiste du développement, l'analyste de la pauvreté et le philosophe économiste qui ne dissocie pas les questions éthiques et économiques1. Ce choix tranche avec celui des derniers prix Nobel, Robert Merton et Myron Scholes, deux spécialistes de la finance liés à la gestion du fonds spéculatif LTCM, et qui ont perdu des sommes considérables à la suite de placements hasardeux. Sen a une conception normative de l'économie, conçue comme une science qui doit être guidée par la morale. Il est aussi un logicien pour qui les mathém (…)
Acheter le document