L'Economie politique - Articles écrits par Pierre JACQUET

Articles écrits par Pierre JACQUET

Nombre d'articles : 3

La recherche en économie sert-elle le développement ?

[Article]L'Economie politique n° 50, p.84, 4/2011, 3461 mots
par : Pierre JACQUET

La question posée, " la recherche en économie sert-elle le développement ? ", n'est évidemment pas neutre. Elle repose sur une certaine vision utilitariste de la recherche qui, en soi, mérite examen. Elle suggère aussi que la réponse pourrait être au mieux mitigée, faisant écho à l'intervention de Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, à Georgetown University en septembre 2010, lors de laquelle il pose une question similaire et y répond de façon plutôt critique : " Il est utile de se demander : où est-ce que l'économie du développement nous a conduits ? Nous sert-elle correctement ? (…)
Acheter le document

Pour une mondialisation keynésienne

[Article]L'Economie politique n° 31, p.39, 7/2006, 4382 mots
par : Pierre JACQUET

Daté de 1933, ce superbe texte de John Maynard Keynes s'interprète évidemment à la lumière de l'histoire. Mais il possède aussi cette vertu atemporelle qu'ont les grands textes car il porte une vision du monde qu'il est toujours utile de méditer. Il est d'ailleurs à craindre que tout commentaire en affaiblisse la portée. Ces quelques lignes ne doivent donc pas dispenser le lecteur de lire et de s'approprier l'original. Elles en proposent une relecture à la lumière de la situation actuelle autour de quatre thèmes principaux: les périodes de transition économique, la relation entre l'interdépend (…)
Acheter le document

La contestation de la mondialisation

[Article]L'Economie politique n° 13, p.38, 1/2002, 4623 mots
par : Pierre JACQUET

Les événements tragiques du 11 septembre 2001 ont, au moins temporairement, éclipsé le mouvement de contestation de la mondialisation, dont l'ampleur avait fait l'un des développements marquants de l'année. La nécessité de faire front contre la menace terroriste a en quelque sorte coupé l'herbe sous le pied des contestataires les plus radicaux. Certains en ont tiré la conclusion que ce mouvement n'avait été qu'un feu de paille, qui s'épuisait dans son propre désordre et dont l'intensité ne pouvait que retomber. D'ailleurs, la réussite du lancement d'un nouveau cycle de négociations commerciale (…)
Acheter le document