Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (2,00 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (10,00 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Umberto ECO
Publication : n° 4
Date : 01/10/1999
Type : Article
Longueur : 953 mots

Début du document :

Cet été, par un fâcheux concours de circonstances, je n'ai pas pris de vraies vacances. Pardon pour ce détail autobiographique sans intérêt, mais je dois l'évoquer car, bien que n'étant pas un magnat des affaires, j'ai quand même atterri à Grand Cayman. Je m'explique : en novembre, durant plusieurs semaines, mon travail m'a amené à parcourir de long en large les deux Amériques et, lorsque j'ai découvert, ô divine surprise, que j'avais cinq jours de libres à cheval sur un week-end, j'ai cherché la première île des Caraïbes où je pouvais me rendre sans trop de complications, et je m'y suis réfug (…)